lienlien
↓ Scénarios libres ↓

Jin James Fujita/Barnes
clic


Fils de Miyuki Fujita et James Barnes.
L'avatar est négociable.
Il a 5 liens actifs dont 3 admins

Alexander Rabinovitch
clic


Un lycan alpha qui vient d'arriver.
L'avatar est négociable.
Il a 5 liens actifs dont 1 admins et 1 membre


Jaeden Piers
clic


Amant de chris et medecin.
L'avatar n'est pas négociable.
il a 5 liens, 1 admin et 1 membre

Skurge Hans Grubervelt.
clic


Allié et amour à sens unique pour amora Rivalité pour cesare
Avatar Négociable.
Il a 2 liens actifs.


Khaley Rhyddson
clic


Futur love de Aleksandrya
Avatar Négociable
1 lien actif avec une admins

NOM Prénom
clic


...




 
MWH te dit bonjour Invité , tu as 64 messages à ce jour, merci à toi d’être sur le forum ♥
Marvel War Heroes a 19 membres, merci à vous ♥️
Bienvenue à Anthony E. Stark notre dernier membre inscrit
sur Marvel War Heroes. Bonne chance pour ta fiche :)
Vous trouverez les scenarios et PV's ici il vous donne 50$ cadeau.
MWH a rouvert le 26/06/2016 et 19 membres pour 3743 messages, merci à vous ♥️

Yay Internet she said sarcastically × Daisy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  :: Le fichage :: Fiches validées
MessageSujet: Yay Internet she said sarcastically × Daisy Ven 24 Juin - 8:10

Daisy L. Johnson

Personnage
Bonjour à toutes et à tous ! Je me nomme Daisy Louise 'Skye' Johnson, mais on m'appelle aussi Skye ou Tremors. Dans le monde, je suis connu comme Quake. J'ai 27 ans et je suis hackeuse. Je suis Hétéosexuelle à très forte tendance bi et je suis dans une situation partiellement compliquée. Dans la vie, je suis un/une Optimisé et je travaille avec SHIELD. Au fait, on dit souvent que je ressemble à Chloe Bennet.

Pouvoir
Je possède la capacité de manipuler les fréquences naturelles, que ce soit des objets ou des êtres vivants. Ainsi je peux créer des tremblements de terre, des vibrations dans l’air ou bien la matière. Je peux tout autant bouger une montagne que faire vibrer l’eau dans un verre. Cependant, ce pouvoir puise beaucoup d’énergie et poussé trop loin mon corps en prend un sacré coup. Je suis donc assez facilement sujette aux malaises et saignements de nez. J’arrive à le contrôler, bien que ce pouvoir se manifeste très souvent lorsque je suis en danger ou que la situation est critique.


Caractère

Le sarcasme et l’humour ont été mes armes de prédilection avant que je ne m’engage dans cette aventure complètement farfelue. De nature positive, j’essaie de toujours voir le bon côté des choses, ce qui me permet aussi de voir le bon chez les autres, bien que ça puisse se rapprocher de la naïveté. Très sociale, je n’hésite pas à me mêler aux autres, limite jusqu’à en devenir chiante à m’étaler et être constamment sur leur dos. Je refuse d’abandonner en général, me battant jusqu’au dernier souffle et espérant toujours, notamment de découvrir ce qui est arrivé à mes parents. Cette envie brûlante de connaître mes origines est ce qui m’a poussé à fouiner et j’ai fini par développer une grande curiosité et aussi la fâcheuse tendance de fourrer mon nez là où il ne faudrait pas. Légèrement cleptomane et accro à la technologie, je possède aussi d’importantes connaissances en pop culture et je donne des surnoms débiles à presque tout le monde. Et je peux être la pire des groupies parfois, une véritable fangirl de temps à autre. Je me suis attiré des ennuis, je continue de le faire et défier les règles est devenu une sorte de passe-temps. C’est comme ça que je pense, c’est comme ça que j’agis. Je tiens donc beaucoup à ma liberté, bien que je cherche désespérément une famille puisque je n’en ai jamais eu. Et lorsque j’ai enfin trouvé ce groupe de personnes, il était hors de question que je les lâche. Je me suis battue avec eux, pour eux, contre eux même parfois.  Je tiens vraiment à eux c’est pourquoi j’étais terrifiée à l’idée de les blesser lorsque j’ai obtenu mes pouvoirs. Je me suis isolée, je ne voulais pas être différente. Mais dans la vie on n’obtient pas forcément ce que l’on souhaite. Nous avons fini par trouver un moyen de me canaliser, me permettant cette fois-ci d’utiliser mes dons au lieu de les museler. Ma confiance en moi est donc remontée en flèche ainsi que mon côté blagueur qui avait disparu durant ma mauvaise passe. Je suis déterminée plus que jamais dorénavant. Je souhaite me battre pour ceux qui ne le peuvent pas, mais j’apprécie une certaine couche de mystère autour des Inhumains. D’une part parce que c’est cool et d’autre part parce que c’est trop dangereux de se révéler ainsi à la lumière du jour. Il y a déjà assez de nouvelles choses étonnantes dans le monde en ce moment pour en rajouter une couche.  

Derrière l'écran

Cependant, derrière l'écran je suis Titania Sarys. J'ai un certain âge. J'ai découvert le forum par comme Nat et voilà ce que j'en pense : DC. Mon personnage est un personnage Marvel. Au fait, mes images sont de shiya en général.
codage by Miss Emi

_________________


Heroes aren't always the ones who win. They're the ones who lose sometimes. But they keep fighting. They keep coming back. They don't give up. That's what makes them HEROES
avatar

Secret
Secrets:
Inhumain – Classe 4
Admin geek sarcastique
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/06/2016
Messages : 48
Dollars : 204
Localisation : Los Angeles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yay Internet she said sarcastically × Daisy Ven 24 Juin - 8:16

Histoire


Marie Sue Poots



« Marie ! »
La fillette s’arrête brutalement et ne bouge plus. Se trouvant en plein milieu du couloir, elle se retourne doucement, ses petits poings fermés à ses côtés, tout son corps tremblant légèrement comme un animal éclairé par les phares d’une voiture. Petit à petit, elle se retourne jusqu’à faire face à la dame. Cette dernière n’a pas l’air contente et ses mains sont placées sur ses hanches.
« Oh oh… »
« Tu as raison, ‘oh oh’ définie bien la situation ! »
La dame s’approche à grand pas et s’agenouille devant la fillette de cinq ans qui lui arrive à peine à la taille. Le sourire innocent de la fillette ne la dupe pas.
« Qu’est-ce que tu caches dans ta main ? »
La petite se mord les lèvres et cache sa main droite dans son dos. Ses traits deviennent espiègles, elle aime les jeux. Pourtant, elle était certaine qu’elle ne se ferait pas prendre. Cela fait plusieurs jours qu’elle prépare son coup, qu’elle observe les habitudes de la directrice de l’orphelinat.
« Marie, montre-moi ta main. »
Sous la voix impassible de la directrice (et parce qu’elle n’a pas spécialement envie de se retrouver privée de dîner ce soir), la fillette ramène sa main droite devant elle et l’ouvre. L’objet tombe dans la main de la directrice et cette dernière porte la clé à hauteur de ses yeux, l’observant durant quelques secondes en fronçant les sourcils. Cette clé se trouvait dans sa poche une minute auparavant, quand la fillette était encore dans son bureau. Une fois l’inspection de l’objet terminé, le regard de la directrice se pose sur le visage de la fillette. Elle est gênée, mais n’a pas l’air de regretter son acte.
« Ce n’est pas bien de voler, Marie. »
La petite baisse les yeux en traçant des cercles sur le sol avec son pied, n’écoutant qu’à moitié un discours qu’elle connaît presque par cœur. Au début, c’étaient des bonbons, un dollar par-ci par-là, surtout des friandises ou des fruits. La clé, c’est la première fois.
« Qu’est-ce que tu avais l’intention de faire avec la clé de mon bureau, Marie ? »
Le regard de la directrice se fait insistent et sa main se referme sur le menton de l’enfant, la forçant à la regarder dans les yeux.
« Réponds-moi ! »
Après quelques secondes de bataille de regard, la fillette murmure :
« Je voulais voir mon dossier… »
« De quoi ? »
« Je voulais voir mon dossier ! »
La fillette se dérobe en hurlant et fait un pas en arrière.
« Pourquoi je ne suis plus avec ma famille ? »
La directrice soupire.
« Marie, je te l’ai déjà dit. Monsieur et Madame Kingston ne peuvent plus s’occuper de toi. »
La petite croise les bras sur sa poitrine, boudant. Elle sait très bien que les Kingston ne sont pas sa vraie famille. Elle se souvient vaguement, principalement d’impressions. Elle ne croit pas forcément tout ce qu’on lui dit. On lui a dit par exemple que quelqu’un l’a déposé dans un orphelinat au sud du pays, qu’elle a été adoptée par les Kingston et qu’ils l’ont déposée à St Agnès, là où elle se trouve actuellement, au bout de deux ans. Elle sait très bien que Madame Kingston attend un enfant, leur vrai, un enfant bien à eux. Du coup, ils n’ont plus voulu d’elle. Voilà la véritable raison et la fillette y croit dur comme fer.
« Qui sont mes vrais parents ? »
La question prend la directrice par surprise.
« Je ne sais pas, Marie. Personne ne sait. »
La directrice se lève ensuite, époussète sa jupe et range la clé dans sa poche. Elle place ensuite sa main sur la tête de la fillette dans un geste presque maternel. Presque. Elle la force plutôt à continuer d’avancer dans le couloir.
« Allez, viens Marie. Tu dois rencontrer un nouveau couple. Ils pourraient être tes nouveaux parents. »
« Je ne suis pas Marie. Je m’appelle Skye. »
La directrice lève simplement les yeux au ciel comme à chaque fois que cette histoire de prénom revient. C’est la quinzième fois ce mois-ci.

×××

Monsieur Smith claque la porte de la voiture et pousse la fillette dans le jardin sous les regards surpris des voisins. Mais Monsieur Smith les ignore et entre dans la maison en claquant là aussi la porte d’entrée. Sa femme apparait alors dans le passage menant vers la cuisine.
« Qu’est-ce qui se passe, chéri ? »
Marie sourit en voyant Madame Smith et cette dernière lui sourit en retour avant de l’inviter dans la cuisine d’où provient la bonne odeur de pancakes. Monsieur Smith jette son sac sur le sol et lance violemment les clés de la voiture dans le bol prévu à cet effet. Marie s’assoit sur l’une des chaises dans la cuisine et accepte le verre de jus d’orange que lui tend Madame Smith. Madame Smith sourit toujours, elle est toujours gentille. Dès le jour où le couple a adopté la fillette, Madame Smith n’a jamais élevé la voix, ne l’a jamais punie, elle a toujours su écouter et donner des conseils utiles. Monsieur Smith… Marie préfère ne pas y penser et noie son regard dans le jus pour éviter celui de son père adoptif. C’est sa cinquième famille d’accueil.
« Il se passe que Marie s’est fait suspendre des cours pour vol ! »
Le teint de Madame Smith devient livide, mais elle ne dit rien, elle a simplement l’air choquée alors que son mari continue après avoir avalé un verre d’eau et avoir brutalement défait sa cravate.
« Le surveillant de la salle d’informatique l’a surprise en train de ranger l’un des ordinateurs portables dans son sac. »
Marie continue de fixer la pulpe dans son jus sans relever la tête comme si la conversation ne la concernait en rien. Elle ne précise pas qu’elle voulait simplement l’emprunter, faire des recherches sur ses parents biologiques et le rendre le lendemain. Parce que ce genre de recherches, elle ne pouvait pas le faire à l’école, c’était bien trop risqué et trop protégé. Elle n’était pas très douée pour l’instant, mais elle s’entraînait pour être un jour capable de hacker n’importe quel système. Plus les années passent et plus elle ressent le besoin de connaître la vérité. De plus, elle n’a jamais été douée pour suivre les règles et obéir aux ordres. La preuve, la professeure de maths n’apprécie pas quand elle trouve une solution au problème en utilisant une méthode complètement différente que celle de la prof.
« Est-ce que c’est vrai, ma puce ? » demande Madame Smith en plaçant sa main sur l’épaule de la fillette de douze ans.
« Bien sûr que c’est vrai, tu crois que je mens ? »
Madame Smith ignore son mari et continue de regarder la fillette qui finit par hocher la tête. Mais Marie ne trouve pas le courage de lui dire pourquoi elle a fait ça. Tout ce qu’elle retient de cette soirée c’est la brûlure sur sa joue après la main de Monsieur Smith, les cris de protestation de Madame Smith et sa grande dispute avec Monsieur Smith jusque tard dans la soirée. Le lendemain, Marie a fugué.


Skye



« Hey ! Quoi de neuf ? »
L’amusement dans sa voix semble passer inaperçu lorsqu’un sac noir se retrouve sur sa tête, la plongeant complètement dans le noir. Elle est traînée de force hors de son van, laissant tout son équipement derrière elle ainsi que l’enregistrement qu’elle était en train de faire. Durant de très longues minutes, elle est emmenée quelque part sans aucune notion de direction. Elle ne sait absolument pas où elle est jusqu’à ce qu’on enlève le sac et qu’elle se retrouve dans une pièce sombre dont les murs semblent étrangement renforcés. L’agent qui a placé le sac sur sa tête auparavant, qui semble être le subordonné de l’autre agent plus âgé, la fait asseoir sur une chaise. Rien d’autre ne se trouve dans la pièce qu’un bureau, une autre chaise et un dossier.
« Vous faites une grande erreur. »
« Tu n’as pas l’air si grande » réponds l’agent plus jeune.
« Désolé pour l’absence de finesse. Agent Ward ici présent possède un certain passé avec votre groupe la Marée Montante » dit alors le plus vieux. Sa voix n’est pas aussi menaçante que celle de l’autre.
« Je ne sais pas de quoi vous… »
« Ok, ça peut se passer de deux façons… »
La jeune femme semble reprendre du poil de la bête et un sourire amusé apparaît sur ses lèvres alors qu’elle interrompt l’agent.
« Oh ! Est-ce que l’une d’entre elle est la méthode douce ? »
« Non. »
Le visage de l’agent Ward reste de marbre. Le sourire de la jeune femme disparait, remplacé par une once d’inquiétude.
« Quel est votre nom ? »
La jeune femme observe rapidement la pièce, mal à l’aise, fouillant les lieux à la recherche de caméra avant de répondre :
« Skye. »
« Quel est ton véritable nom ? »
L’agent Ward ne la quitte pas des yeux. Voyant qu’elle ne répond pas, l’autre agent reprend :
« Ça peut attendre. C’est un autre nom qui nous intéresse. Un certain héros. »
« Qu’est-ce qui vous fait croire que je sais ça ? » répond Skye en secouant la tête.
« Et bien, » le plus âgé s’assoit de l’autre côté du bureau « tu as fais une petite erreur. Le téléphone que tu as utilisé pour filmer le héros à capuche possède la même signature cryptographique que certains des postes de la Marée Montante. »
Le sourire de Skye retrouve sa place sur son visage lorsque le dossier est ouvert et placé devant elle.
« Wow. Ouais, c’était une erreur ou bien je me trouve actuellement dans votre quartier général secret ? » Elle regarde tout autour « Qu’est-ce que c’est, un avion ? Je suis à l’intérieur. Et vous ne pouvez pas décrypter mon équipement donc vous n’avez rien. »
« Nous avons une forte coïncidence » reprend l’agent assis en continuant de sourire d’une manière presque bienveillante. « Vous vous trouviez sur la scène de l’incident juste avant que tout ne brûle. Vous ne voudriez pas nous dire ce que mon équipe va trouver sur place ? Comment saviez vous que l’homme à capuche se trouvait dans le bâtiment ? »
Silence.
« Est-ce que tu l’as fait sauter pour qu’il se montre ? »
Skye semble vexée.
« Et toi ? »
« Ce n’est pas notre style. »
« C’est votre style qui vient de me kidnapper ! SHIELD a couvert l’affaire au Nouveau Mexique, le projet Pégase, bien sûr que vous allez couvrir Mille-pattes ! »
L’agent Ward à côté d’elle semble soudain mal à l’aise et souffle quelque chose à son partenaire.
« Bon sang de ‘c’est pas vrai’ ! Vous ne savez pas ce que c’est. Vous avez des milliards de dollars à votre disposition et je vous ai battu avec un ordi que j’ai remporté dans un pari ? »
Skye n’arrive pas à y croire.
« Vous allez devoir penser à votre ami. Nous ne sommes pas les seuls à être intéressés par les personnes possédant des pouvoirs, » réplique l’agent assis en glissant ses mains jointes sur la table. « Nous voudrions le contenir, c’est vrai, mais le prochain pourrait vouloir l’exploiter et le suivant encore le disséquer. »
L’agent Ward place alors l’une de ses mains sur sa hanche et l’autre sur la table de métal, s’appuyant dessus.
« Qu’est-ce que Mille-pattes ? »
Et c’est ainsi que tout a commencé.

×××

Le bruit de quelqu’un qui frappe à la porte suivi de pas ne perturbe pas le moins du monde Coulson qui continue de regarder sa collection d’items vintage. Skye s’assoit sur le fauteuil en face du bureau, le regard sérieux et ses traits nerveux. Plusieurs semaines se sont écoulées depuis son arrivée, depuis son intégration dans l’équipe. Depuis le temps, elle en a vu de toutes les couleurs avec May, Ward, Fitz et Simmons, mais la cause de sa présence dans le bureau de Coulson est due à la mission la plus récente, celle qu’ils viennent tout juste de finir.
« Je ne voulais pas qu’il… »
« Arrête de mentir » réplique Phil, l’interrompant.
Il se retourne et fait quelques pas dans sa direction, réduisant l’espace les séparant.
« Depuis le moment où tu as mis pied dans cet avion tu mens. Dans ma face. À nous tous. »
« Je n’ai pas… »
« Tu mens maintenant ! Je t’ai soutenu devant l’équipe. Et certains d’entre nous ont commencé à croire en toi. Nous avons risqué nos vies pour toi. »
Skye ne sait pas quoi dire et cherche ses mots, ses yeux brillant de larmes.
« Je… »
« Pourquoi es-tu ici ? Tu nous caches quelque chose depuis tout ce temps et ce n’était pas simplement ton petit copain. Tu possèdes un secret, Skye et une seule chance pour me le dire. C’est maintenant ou j’en ai fini avec toi. »
Skye ferme les yeux un instant en avalant difficilement sa salive. Elle retire une carte SD de son soutien-gorge et la place sur le bureau sans rien dire.
« Qu’est-ce que c’est ? »
« C’est tout ce que j’ai » répond-t-elle d’une voix nouée par l’émotion.
« Sur nous ? »
« Sur moi. »
La voix de la jeune femme se brise sur la fin.
« Voilà pourquoi j’ai appris à craquer les systèmes, pourquoi j’ai rejoins la Marée Montante. Pour trouver tous les détails que je pouvais à propos de mes parents. »
Coulson prend la carte et la glisse dans un appareil, les contenus s’affichent sur le grand écran dans le mur à leur droite. Skye y jette un coup d’œil avant de regarder de nouveau Phil.
« Il n’y a rien » elle crache avec amertume. « Pas d’archives, pas de traces d’eux. Les recherches de ma vie entière ont menés à un unique document. Bloqué. »
« Par SHIELD. »
« Peu importe ce que vous ferez, je n’arrêterai jamais de chercher. »
« Tu pourrais ne pas apprécier ce que tu trouveras. »
« Ça ne peut pas être pire que ce que j’ai imaginé. »
Phil se rapproche alors et déclare en soupirant :
« Peut-être que je peux t’aider. »
Les larmes de Skye coulent discrètement sur son visage et elle hoche la tête lorsque Phil lui tend la même boîte qu’il avait tendue à Miles plus tôt. Elle sait qu’en enfilant ce bracelet d’argent, elle n’aura plus accès à aucun équipement informatique sans que Coulson lui en donne l’autorisation. Alors que son regard se fixe sur un point à l’autre bout du bureau, elle enfile le bracelet.

×××

« Depuis que tu es de retour de je ne sais où, tu refuses de me regarder en face » Skye lance à Phil au détour d’un couloir, en pleine affaire et tempête de grêle. « Je sais que c’est compliqué en ce moment, mais » elle fait une pause avant d’enchaîner « est-ce que j’ai fais quelque chose de mal ? »
Elle ne comprend pas pourquoi AC agit ainsi. L’agent Coulson finit par se retourner, les lèvres pincées et le visage fermé.
« Non. Mais moi oui. »
Il soupire avant de se rapprocher d’elle en faisant un pas en avant.
« Ian Quinn n’est pas le seul à manipuler les gens, Skye. Nous le faisons tout le temps. En fait, on l’enseigne à l’Académie. C’est notre façon de faire. »
« De quoi tu parles ? »
« Je te cache quelque chose, mais récemment j’ai réalisé que je n’ai aucun droit de le faire. »
« Tu m’as mentie » elle réalise, blessée. Coulson hoche la tête avant de reprendre.
« L’agent May et moi sommes allés à Mexico City pour parler à quelqu’un. Quelqu’un qui sait d’où tu viens. »
« Dis-moi. »
« Quand nous avons commencé ça, je t’ai prévenue que tu risques de ne pas aimer ce que tu pourrais apprendre. »
« Et je t’ai répondu, que ça ne peut pas être pire que ce que j’ai imaginé. »
« C’est pire. L’agent qui t’a déposé à St Agnès n’était pas ta mère, mais elle a été tuée en essayant de te protéger. Il y a vingt-quatre ans, une équipe entière de SHIELD et un petit village ont été massacrés pour te protéger et te mettre en sécurité… Ils… »
Coulson continue de parler, mais les larmes ne s’arrêtent pas alors que Skye écoute tout, jusqu’au bout.

×××

Une fois l’affaire de la tempête de grêle bouclée, l’agent May et Coulson se retrouvent dans la salle commune à bord du Bus, l’avion que Fury a offert à AC. Après plusieurs sujets abordés, Melinda en vient à Skye.
« Skye a demandé à être seule pendant un moment sur le campus. Tu lui as dis, n’est-ce pas ? »
Phil hoche la tête.
« Je le devais. »
« Ça a dû la détruire d’entendre tout ça. »
« C’est ça le truc à propos de Skye. Quand je lui ai dis, quand j’ai détruit son monde, que les recherches de sa vie entière mènent à des histoires de meurtre et qu’il est trop difficile de continuer. Sa quête est terminée. Son histoire s’arrête ici. Mais tu sais ce qu’elle m’a dit ? »
L’agent May semble à la fois concernée par la jeune femme et curieuse.
« Dis-moi. »
« Elle m’a dit ‘non’. Son histoire a commencé ici. Toute sa vie, elle pensait qu’on ne voulait pas d’elle, qu’elle n’appartenait nulle part, qu’aucune famille d’accueil ne voulait qu’elle reste. Mais tout ce temps, c’était SHIELD qui la protégeait. C’est ça qu’elle a retenu de l’histoire. Non pas la famille qu’elle n’aura jamais, mais celle qu’elle a toujours eue. Même quand je suis en train de lui dire quelque chose qui pourrait détruire sa foi en l’humanité, d’une certaine manière, elle parvient à réparer une petite partie de ma propre foi. »
Et pendant ce temps-là, Skye se trouve devant le mur du mérite à l’Académie, monument rappelant les noms des agents tombés au combat. Elle glisse son doigt sur un certain nom et souris. ‘Agent L. Avery’, la femme qui a sacrifié sa vie pour la protéger.

×××

Elle ne réagit pas lorsque la première balle rentre dans son estomac, la prenant par surprise. Ce n’est pas comme dans les films, il n’y a pas de grande force qui repousse le corps en arrière, ce n’est pas beau ni grandiose. Elle sent la douleur sans comprendre, regarde le pistolet et son meurtrier s’approcher d’elle sans pouvoir réagir. Lorsque Quinn la prend dans ses bras, elle pense que c’est la fin, que bientôt elle ne souffrira plus. Mais la deuxième balle lacère ses entrailles et les reflexes naturels de son corps prennent la relève alors que Quinn la couche sur le sol. Elle ne comprend pas ce qu’il dit, ne le voit même pas essuyer le pistolet et sortir. Ce n’est que lorsque Quinn est sorti depuis longtemps et que son maillot est imbibé de sang qu’elle parvient à réagir. Elle plaque une main contre son ventre avec le peu de forces qu’il lui reste et se sert de l’autre pour se traîner vers la porte du sous-sol.
« À l’aide… » sa voix est faible, comme un murmure. Personne ne l’entend.
Grimaçant sous la douleur et l’effort, elle parvient à arriver jusqu’à la porte en laissant une traînée carmin sur le sol glacial. Sa vision devient progressivement floue, elle sait que son temps est compté. La sueur humidifie son visage et colle ses cheveux en paquets sombres sur sa tête. Une fois qu’elle est à moitié adossée contre le mur, sa main ensanglantée se referme sur la poignée de la porte et elle parvient à l’ouvrir. Toujours personne ne l’entend. Sa conscience bascule et elle ne sent plus rien.
Elle ne sent pas la présence de Coulson à ses côtés, ni ses mains sur son corps quand il essaie de la maintenir droite. Elle n’entend pas sa voix et le contact de ses mains qui balayent les cheveux sur son visage et se pressent sur son ventre ne lui font rien. Elle ne l’entend pas crier ni supplier tout comme elle l’avait supplié lorsqu’il était le prisonnier de Reyna. Elle n’entend pas les autres arriver ni ne les sent la soulever et la placer dans un endroit glacial. Elle ne se sent même pas respirer.
À son réveil, Simmons lui raconte qu’elle a failli la perdre trois fois, que sans la mystérieuse drogue GH-325, elle ne serait plus de ce monde. Lorsqu’elle est enfin capable et surtout autorisée à rester debout après l’affaire avec Lorelei et Lady Sif, Coulson réclame un moment seul avec elle dans sa chambre médicale instaurée spécialement pour elle.
« Je connais cette expression et quelque chose me donne l’impression que je devrais m’assoir pour ça » dit Skye après s’être assise sur son lit, le ton de sa voix encore emprunt de la fatigue des derniers jours.
Coulson soupire.
« Je cherchais un moyen de te le dire, cherchant des réponses, quelque chose pour t’expliquer… mais je n’en ai aucune. Alors, la drogue, celle qui nous a sauvés tous les deux, quand nous l’avons trouvée, j’ai découvert quelque chose d’autre. Sa source. C’était… alien. »
Le visage de Skye exprime la stupéfaction la plus totale.
« A…alien ? Comme dans ‘inconnu’ ? »
« Non. »
Elle n’arrive pas à y croire.
« Wow. »
« Au moment où j’ai su ce que c’était, j’ai essayé de les empêcher de te l’injecter, mais je suis arrivé trop tard. Je suis tellement désolé, Skye. »
« Tu essayais de me sauver la vie. Tu m’as sauvé la vie. »
« J’étais désespéré de le faire. Et ainsi, je t’ai exposé à des ramifications inconnues ou des effets secondaires. »
« Je suis désolée de dire ça, Monsieur, mais : et alors ? On est vivant. Et puis tu as cette drogue en toi depuis… un certain temps maintenant et tu vas bien, pas vrai ? Au moins, tu n’as pas poussé de queue ou quelque chose dans le genre. Donc, c’est un plus. »
« Je sais que rien ne te perturbe, mais ça, ça devrait te perturber. Nous sommes complètement dans le noir sur ce coup-là. »
« C’est là où nous vivons. Je suis un 0-8-4. Qui sait ce que ça veut dire ? Au moins, nous sommes dans le noir ensemble. »

×××

Coulson a tenu à ce que la source de la drogue reste un secret entre lui et Skye, du moins jusqu’à ce qu’ils en sachent plus. Bien entendu, le cacher à FitzSimmons fut difficile avec les effets prometteurs de cette drogue et la trop grande curiosité des deux scientifiques, surtout Jemma. L’interruption de Ward tombe alors à pic.
« Skye. Monte à l’étage. Les supérieurs veulent te voir. »
Ça, elle ne s’y attendait pas.
« Faire des groupes de deux serait logique » lance Skye une fois à l’étage, sans bandages comme si rien ne s’était passé, comme si elle était toute neuve et non différente. Cinq officiers supérieurs se trouvent dans la pièce, avec Ward et Trip en plus. « Je viens d’avoir une idée : et si nous faisions ça doublement aveugle ? »
C’est la première fois que les officiers supérieurs sont intéressés par son expertise. Surtout concernant le Clairvoyant, la plus grosse menace en cours.
« C’est-à-dire ? » demande l’agent Hand.
« Et bien, je vais donner à chaque membre d’un groupe les possibles coordonnées du Clairvoyant et à l’autre sa possible identité. De cette manière, aucune personne ne possède toutes les infos jusqu’à ce que vous arriviez là-bas. »
Coulson sourit, fier de sa petite protégée. C’est Garrett qui s’exprime : « J’aime bien comment tu penses. J’aime bien comment elle pense. » Venant de Garrett, c’est quelque chose puisqu’il a été l’Officier Superviseur de Ward qui est lui-même l’Officier Superviseur de Skye. C’est comme être félicitée par le Maître de son Maître.
« Juste une question : comment je suis censée me débrouiller avec tous ces fichiers classifiés sans la présence d’un de vous dans la pièce ? Je n’ai pas l’autorisation. »
« Maintenant si. Bienvenue dans SHIELD, Skye » Coulson déclare en tendant un badge à la jeune femme qui n’arrive pas à y croire. Les autres membres de l’équipe les rejoignent et Skye ne sait pas quoi dire. Depuis les semaines qu’elle a passé à bord du BUS, elle considère les membres de l’équipe comme étant sa famille, encore plus depuis qu’elle sait que SHIELD la protège depuis qu’elle est toute petite. Elle ne s’attendait pas au badge et tout le tintouin qui va avec. Coulson a réussi à la surprendre de nouveau.


Agent Skye



Tout est parti en steak après. Le soi-disant Clairvoyant tué par Ward sur une impulsion, la découverte que le véritable Clairvoyant est un haut-placé à SHIELD, le téléphone secret entre May et Fury, la découverte d’HYDRA dans les rangs du SHIELD, la loyauté testée de chaque agent, la pseudo-mort de Fury suivi de la chute du SHIELD, les diverses trahisons, tout ça ce fut difficile à avaler. Et Skye n’était un agent officiel de niveau 1 que depuis vingt-quatre heures à peine. Et là, ce fut la débandade, la fuite avec la queue entre les jambes. Dès que le BUS fut opérationnel, l’équipe (sans Ward) est partie. Avec la chute du SHIELD, tous ses anciens membres rejetant les idéaux d’HYDRA se sont retrouvés menacés par toutes les autres agences du monde. Skye a dû tout effacer concernant son équipe. Tout. Avant de retrouver Coulson dans son bureau à bord du BUS.
« Ça, ce n’était pas facile à faire » lance Skye en déposant une petite pile de badges sur le bureau d’AC. « Simmons a failli s’étouffer quand je lui ai demandé le sien. » Elle retire son propre badge de sa poche. « C’était important pour moi. J’avais enfin l’impression de faire partie de quelque chose. Et maintenant… » elle lâche le badge sur la pile. « C’est sans valeur. »
Coulson y rajoute le sien.
« Je suis désolée. Je n’arrive pas à m’imaginer ce que ça doit être pour toi. Tu as donné ta vie, littéralement, à SHIELD. »
« J’étais plus jeune que toi quand Fury m’a recruté. Tout juste après le lycée. Parfois, j’ai l’impression que c’était hier. D’autres fois… j’ai l’impression que c’était il y a tellement plus que ça. »
Coulson ramasse les badges et les place dans le coffre-fort dans son mur derrière le bureau.
Et c’est là que son badge s’est mis à briller, indiquant des coordonnées vers le Terrain de Jeux et la suite de l’aventure.

×××

La séance dans le siège détecteur de mensonge fut fun, mais flippante. Savoir que Fury voulait que même Romanoff ne soit pas capable de tromper cette machine fut la partie flippante. Bien sûr, l’agent Koenig s’est chargé de l’interrogatoire.
« Quel est ton prénom ? »
« Skye. »
« Quel est ton nom de famille ? »
« Juste le prénom. Pas de famille donc pas de nom de famille à hériter. »
« Tu t’es donné le prénom Skye ? »
« Et bien, le nom qu’ils m’ont donné à l’orphelinat c’était Marie Sue Poots. Donc… »
« Quand on était jeune, mon frère et moi avions l’habitude de se donner des surnoms. Il m’appelait Pied de Foudre. As-tu déjà entendu parler de projet Insight ? »
« Non. »
« Tu te retrouves sur une île déserte, seule. Dans le sable se trouve une boîte. Qu’est-ce qu’il y a dans cette boîte ? »
« J’ai envie de dire mon ordi. Complètement chargé. Mais j’ai pas envie de paraître superficielle, avec la Marée Montante et tout… »
« Tu te compliques la vie. »
« L’ordi, ce serait stupide de toute manière. Il n’y aurait pas de wifi. »
« SHIELD n’existe plus et a été déclaré comme étant une organisation terroriste. Alors pourquoi es-tu là ? »
« C’est le seul foyer que j’ai jamais eu. »
Un sourire apparaît sur les lèvres de Koenig. « Félicitations, Agent Skye. On va te chercher un passe. »

×××

Son monde s’est écroulé quand Skye a découvert que Ward était avec HYDRA. D’une part parce qu’elle commençait à ressentir quelque chose pour le jeune homme, mais aussi parce qu’il les avait trahis. Elle lui faisait confiance. C’était comme avec Miles, son copain hacker. Ils ont tous les deux brisé sa confiance.
« Parce que tu as couché avec elle. Et elle est vraiment furax. »
Skye doit l’avouer, quand elle repense à la capture de Ward, elle est fière de sa punch line. Et de la façon dont May a absolument démonté Ward.

×××

Allongée sur la holo-table dans la salle de réunion du BUS, Skye fixe le plafond alors que les étranges inscriptions, gribouillis, schémas peu importe de Garrett l’entourent. Cela fait plusieurs semaines que HYDRA est apparu, que SHIELD est devenu une organisation secrète, que l’équipe se trouve au Terrain de Jeux. De nouveaux membres ont même rejoint l’équipe, comme Hartley, Mack et Hunter. Skye les apprécie tous, ils savent quand se prendre au sérieux et quand il faut se concentrer (bien qu’avec Hunter, ce n’est pas toujours le cas). Trip vient la tirer de ses pensées.
« C’est un peu bizarre. Je veux dire, ils sont exactement pareils ! Tu penses sérieusement qu’ils sont juste jumeaux ? » Trip tend une bière à Skye alors qu’elle se redresse et s’assoit sur la table, fixant un grand écran.
« J’ai écouté toutes tes théories, Trip. » Elle accepte la bière.
« Et Koenig a toujours mentionné d’autres frères. Chaque jour, un autre frère. S’il ramène un nouveau frère, je sais pas ce que je vais faire. »
« Coulson dit qu’on peut lui faire confiance. »
« Y’a un truc étrange avec cette histoire. » Trip indique l’écran affichant les schémas. « Tu vas devenir folle à force de regarder ce bordel. C’est quoi déjà ? »
« Pas sûre. Un truc que Garrett bidouillait. » Skye descend de la table. « Coulson m’a mise dessus il y a un mois, cherchant des contacts sur le net, même la Marée Montante. Il voulait une compatibilité, mais j’ai rien. »
Ce qu’elle ne savait pas, c’est que ces gribouillis allaient complètement bouleverser sa vie, encore plus que ce qui c’était passé avec SHIELD et HYDRA.

×××

May est devenue son Officier Superviseur. Skye a eu droit à la totale : entraînement aux armes à feu, légères et lourdes, entraînement physique, arts martiaux, espionnage, un parfait agent du SHIELD. Et Skye s’y donnait cœur et âme, prenant son rôle de plus en plus au sérieux, quittant progressivement l’enveloppe fragile de la hackeuse irresponsable et intimidée qu’elle était. Tout autour d’elle changeait : le départ de Jemma pour infiltrer HYDRA, l’arrivée de nouveaux agents et mercenaires qui ne sont malheureusement pas restés longtemps, les secrets de Coulson et l’entraînement draconien de May…
Mais elle a survécu. Elle a survécu à tout ça et un semblant de routine a commencé à s’installer dans sa vie de nouveau, jusqu’à ce que Ward, le psychopathe enfermé au sous-sol, lui dise que son père est en vie.

×××

Le délire avec les écritures de Garrett a pris de l’importance lorsque Coulson a trouvé un tableau vieux de plusieurs siècles sur lequel quelqu’un avait gravé les mêmes inscriptions. Un troisième parti était en train de graver. Toute cette histoire a pris un grave tournant complètement fou lorsque Skye s’est rendu compte que toutes ces nouvelles écritures étaient en fait alien et que c’était Coulson qui les gravait.
Skye en a eu marre. Une brusque entrée dans le bureau de Coulson lui a appris des choses qu’elle n’aurait pas voulu savoir.
« La raison pour laquelle tu refuses de me donner ta source, c’est parce que c’est toi la source. »
« Je t’en prie, entre donc » réplique Coulson alors que Skye est déjà dans son bureau.
« S’il te plait, je sais que c’est toi alors soit honnête. Est-ce que tu vas bien ? »
« Je vais bien. »
« Parce que quand Garrett a commencé à graver il est devenu taré sur les bords. »
« Je vois que tu as parlé à Ward… Je te l’ai dis, je vais bien. May me surveille. »
« Quand est-ce que tu as commencé à faire ça ? » Skye dépose les photocopies des récentes écritures sur le bureau.
« La première nuit que j’ai vu l’écriture de Garrett, ça a juste déclenché quelque chose en moi. »
« Qu’est-ce qui l’a causé d’après toi ? »
« La formule GH, probablement. Garrett et moi, on a tous les deux été injectés avec, ce n’est pas une coïncidence. »
« Oui, moi aussi et pourtant je n’ai rien écrit de ce genre. »
« Ce qui est soit très bien soit un tout nouveau niveau de terrifiant. C’est pourquoi nous devons te surveiller. »
« De quoi… surveiller ? C’est un mot très particulier… »
« Nous ne te l’avons pas dit parce que nous voulions observer passivement, nous voulions voir si l’écriture allait déclencher quelque chose en toi. »
« Donc vous avez foutu des caméras microscopiques dans mon lit ? »
« Non, pas dans ton lit, mais je pense que tu te concentres sur les mauvais détails. »
« Je n’ai pas réagi de la même manière » Skye réalise.
« Oui. Je pense que Garrett et moi avons eu une réaction négative à l’ADN alien dans notre système. Peut-être que ce n’est pas ton cas, parce que c’était déjà présent. »
« Oui, bien sûr, genre je suis un alien » Skye dit en souriant, son ton sarcastique. « Attends, t’es en train de dire que je suis un alien ? » Elle panique.
« C’est une théorie. »
« Non, une théorie c’est ce que les scientifiques utilisent pour prouver les choses dans la nature. Là, tu es en train de me dire que je pourrais être un alien ! Ce n’est pas quelque chose que tu balances comme ça comme si ça n’avait pas d’importance ! »
« J’essayai de ne pas te perturber. »
« Et bien devine quoi ? Tu t’es royalement planté ! »
May ouvre la porte du bureau à ce moment-là.
La couverture de Simmons a fini par être détruite peu après cela et Skye fut contente de revoir son amie. Mais l’obsession de Coulson avec les écritures aliens l’inquiétait. Et finalement un jour, ils l’on complété. C’était une carte, la carte d’une ville, maintenant il fallait juste trouver un moyen d’y accéder avant HYDRA.
C’est à ce moment-là, alors que la menace de son père et la pression de trouver la ville alien se faisaient de plus en plus grandes, que Skye a commencé à avoir des cauchemars. Qu’on l’abandonnait, qu’elle réagissait étrangement à l’ADN alien présent dans son sang. Ce sentiment que quelque chose de mauvais était sur le point de se produire la suivait constamment, la rendant nerveuse et émotive. Tout s’est écroulé, littéralement, quand ils sont entrés dans la ville.

×××

« Repérage des sorties, calcul du nombre d’hommes, observation des armes, je suis impressionné ! » Ward lance en menant Skye à une porte dans un manoir après l’avoir kidnappée avec Reyna depuis le BUS, soi-disant pour tenir sa promesse. « Comment est ton adresse au tir ? » demande Ward après une brève pause.
« Je ne sais pas. Donne-moi ton flingue et on va voir. » Skye répond du tac-au-tac.
« Calme sous la pression, je vois que May t’enseigne le contrôle. »
« C’est l’une de nos différences. À SHIELD ils t’apprennent à te contrôler, HYDRA veut contrôler tout le monde. »
« Je suis loyal envers HYDRA. Mes ordres étaient de récupérer Reyna. T’emmener c’était mon idée. »
« Peut-être que tu ne t’en souviens pas, mais nous avons déjà joué au jeu de ‘kidnappons Skye’ et ça ne s’est pas bien terminé pour toi. »
« Ce n’est pas mon problème » Ward déclare en la libérant.
« Ah bon ? Et pourquoi tu fais ça alors ? »
« Je tiens mes promesses. »
Il ouvre la porte et la fait entrer dans la pièce. Un homme en costume brun est assis sur le canapé de la pièce meublée comme un salon. Il se met immédiatement debout en voyant Skye.
« Je suis sûr que vous avez beaucoup de choses à vous dire » Ward annonce avant de sortir en fermant la porte.
Skye reconnait l’homme qui lui fait face. C’est son père.
« Regarde ça. La façon dont tu penches la tête, c’est tout comme… Je m’étais promis que je ne laisserai pas les émotions prendre le dessus. » Il se tourne vers la fenêtre, essaie de supprimer l’émotion qui fait trembler sa voix alors que Skye n’a pas bougé de son coin près de la porte, son visage froid. « J’ai attendu… tellement longtemps » il reprend « pour ce moment. Recommençons. Salut, je suis Cal. Je suis ton père. » Skye s’attendais limite à ce qu’un casque noir apparaisse soudain. « Voudrais-tu t’assoir ? » Elle ne répond pas, secoue juste imperceptiblement la tête pour indiquer son refus. « D’accord, moi non plus. Merci de me rencontrer. »
« Merci pour… Vous êtes sérieux ? » Elle fait un pas en avant. « J’ai été kidnappée d’un avion avec une arme braquée sur ma tête. C’est tout ce que vous avez à dire ? »
« Tu as raison, je suis désolé. Ne nous égarons pas, je suis juste un peu nerveux. J’espère que ça ne te dérange pas que je te l’admette. » Il tourne doucement autour d’elle et elle continue de l’observer avec méfiance. « C’est un grand moment. Père, fille, réunion de famille. Je voulais que ça soit parfait, j’avais un plan. Des biscuits, des fleurs peut-être… mais pas comme ça. Pas ici. Mon dieu, tu es belle. » Elle recule légèrement. Elle voit bien qu’il est sincère, mais elle ne lui fait absolument pas confiance. Comme si le tour était joué, Cal glisses ses mains dans ses poches. « Je ne sais pas ce que tu sais à propos de moi… »
« Tu es un monstre, un meurtrier, une trainée de mort te suit partout où tu vas. »
« Tout ça est vrai, mais tu dois comprendre. Ma petite fille était… tu m’as été prise et mon monde s’est écroulé. C’était le pire jour de ma vie, te perdre, mais non, je ne t’ai pas perdue. Je n’ai pas oublié que quelqu’un t’as volé ! » Le ton de sa voix monte et elle recule, effrayée. « Je n’ai pas toujours été comme ça. Je n’ai pas toujours… » Son ton descend et il s’assoit. « Tu es née en Chine. Ta mère était chinoise. Quand tu es née, nous étions si heureux. Je travaillais dans une clinique. » Les protections de Skye tombent unes à unes alors que ses yeux se mettent à briller. « Les gens m’appréciaient. Je m’appréciais aussi. »
« Alors qu’est-ce qui s’est passé ? » Comme il ne réagit pas, probablement perdu dans ses souvenirs, Skye crie « Hey ! » ce qui attire l’attention de Cal qui se lève doucement.
« C’est ce que je voulais te dire : je suis désolé de ne pas avoir été là pour toi, que je n’ai pas pu te protéger, que je n’ai pas pu t’enseigner les constellations ou te chanter une berceuse. » Ces mots, elle a toujours rêvé de les entendre, elle n’y croyait plus. « Je sais que je t’ai grandement déçue. Mais je suis là maintenant et tout ce qui va se passer à partir de là est censé se passer. Je vais m’occuper de toi. »
« Alors fait-moi sortir d’ici. »
« Quoi ? Oh. Peut-être que je n’ai pas été clair : tu te trouves exactement où tu es censée être. C’est ta destinée. »
« Tu ne peux pas dire que tu es désolé ou bien que me perdre a ruiné ta vie pour ensuite me kidnapper et dire que ma destinée c’est d’être enfermée avec toi et HYDRA ! » C’est au tour de Skye de monter le ton. « C’est complètement fou et c’est flippant et je me barre d’ici ! » Elle se dirige à grands pas vers la porte, ne voulant pas entendre un mot de plus. Un garde se tient devant la porte. La suite se déroule comme le reste, bizarre, émotionnelle et déroutante. Skye apprend que sa mère était spéciale, que son père travaillait pour Whitehall dans l’unique but de la retrouver. Que Skye est censée être spéciale aussi et se transformer. En quoi ? Elle n’en sait rien et ne veut pas savoir. Toute cette histoire est complètement déjantée. Elle apprend aussi que sa mère a eu un sort tragique, tout ça à cause de Whitehall. La façon dont Cal raconte ce qui est arrivé à sa mère manque de la faire pleurer, mais elle tient bon, ne permettant à ses larmes de couler que lorsque Cal sort, appelé par Whitehall.

×××

Tout s’enchaîne très vite, comme d’habitude dans ce genre de situations : Whitehall est tué par Coulson ce qui provoque la colère de Cal, Skye tire sur Ward avant de les rejoindre et parvient à les arrêter en menaçant son père et enfin elle décide d’aller empêcher Reyna de descendre dans le temple Kree avec l’Obélisque. Une journée normale en somme pour un Agent du SHIELD. Comme Coulson l’avait dit : faire partie de l’équipe revient à avoir un ticket de première classe pour les évènements les plus étranges du monde. Mais son père lui a laissé un cadeau avant de partir.
Son prénom : Daisy.
Elle rejoint Reyna dans le temple, au sein d’une chambre qui se referme dès que l’Obélisque est posé sur un piédestal. Trip parvient à entrer avec elles avant que la chambre ne se ferme. Dès que l’Obélisque s’ouvre, des cristaux en sortent et une couche de terre commence à recouvrir Skye, se répandant rapidement sur sa peau, la couvrant toute entière.
« TRIP ! » est tout ce qu’elle parvient à crier avant que l’obscurité ne voile sa vision.



codage by Miss Emi

_________________


Heroes aren't always the ones who win. They're the ones who lose sometimes. But they keep fighting. They keep coming back. They don't give up. That's what makes them HEROES
avatar

Secret
Secrets:
Inhumain – Classe 4
Admin geek sarcastique
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/06/2016
Messages : 48
Dollars : 204
Localisation : Los Angeles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yay Internet she said sarcastically × Daisy Ven 24 Juin - 8:18

Histoire - suite

Quake



Elle sent des dizaines de picotements sous sa peau, comme si une ruche s’était glissée dans ses pores. Un bourdonnement constant siège dans sa tête, mais elle ne peut pas bouger, elle est une statue. Petit à petit, elle parvient à bouger, elle sent les plaques de terre, ou peu importe ce que c’est qui la recouvre, se détacher. La première chose qu’elle voit lorsque ses yeux sont libérés c’est la silhouette avachie sur le sol de Trip. Entièrement faite de pierre. Skye en oublie complètement Reyna, leur présence dans le temple ou bien les picotements qui ne semblent pas vouloir partir. Elle ressent soudain le besoin d’enlever toute cette terre et la surface sombre qui la recouvre se dissipe immédiatement, comme expulsée par une sorte d’énergie. Le tremblement de terre qui s’en suit secoue toute la ville et des morceaux de plafond commencent à s’écrouler. Mais tout ce que Skye voit c’est la silhouette de Trip qui s’effondre, partant complètement en morceaux comme s’il n’était qu’une statue. Le cœur de Skye se brise en même tempe lorsqu’elle assiste à la mort de son ami, incapable de faire quoi que ce soit.

×××

La quarantaine s’en suit et Skye se sent plus isolée que jamais. Son humour arrive à peine à percer la surface de ses pensées noires. Elle s’en veut pour la mort de Trip, elle est inquiète du comportement extrémiste de Coulson et elle a peur de ce qui s’est passé dans le temple. Les tentatives de Bobbi ne parviennent pas à la réconforter et les paroles radicales de Jemma qui insiste sur l’éradication de Reyna à cause de son nouvel ADN lui fait peur. Elle se sent différente, mais elle ne comprend absolument pas ce qui s’est passé. Tout ce qu’elle sait, c’est que quelque chose ne va pas avec elle, même quand Bobbi continue de lui dire qu’elle est une rockstar.
Mais le pire, c’est le moment où toutes ses peurs deviennent réelles, quand elle obtient finalement la confirmation que quelque chose ne va décidément pas. C’est Fitz qui lui annonce la nouvelle, qui l’a visiblement choqué lui aussi, tellement qu’il en tremble et a du mal à assembler ses mots comme s’il voulait refuser la réalité. Ses paroles tournent en boucle dans la tête de Skye, la rendant confuse et lui donnant le tournis.
« Ton rythme cardiaque lors du tremblement était de presque 300 bpm. C’est inhumain. Nous t’avons trouvée, toute seule parmi les décombres sans une égratignure alors que tout était détruit autour de toi. Tu as survécu à la destruction, parce que tu l’as causée. Quelque chose ne va pas chez toi. »
Les objets dans la pièce se mettent à trembler et soudain la lampe explose alors que Skye se met à hurler.

×××

« Tu es juste différente maintenant et il n’y a rien de mal avec ça. »
Les paroles de Fitz tournent en boucle dans sa tête avec la promesse qu’il lui a faite de garder sa nature secrète jusqu’à ce que tout le monde se calme à SHIELD. Les autres ne mettent pourtant pas longtemps à se rendre compte que quelque chose ne va pas. Lady Sif veut l’emmener à Asgard, l’envoyé Kree veut l’abattre. Du coup, des vitres sont cassées et toute la base est secouée de tremblements. May essaie de la calmer et l’emmène au sous-sol, dans la cellule où se trouvait Ward quelques semaines plus tôt.
Skye veut contrôler son pouvoir/don/malédiction ou peu importe ce que c’est, mais elle n’y arrive pas. Les sensations sont juste trop fortes, elle ne contrôle rien, elle n’arrive pas à calmer les battements erratiques de son cœur. Complètement effrayée par ce qu’elle peut faire, elle se tire dessus, s’assommant avec la dendrotoxine.
Les autres la voient comme une menace, certains d’entre eux du moins, du coup elle s’enferme dans la cellule renforcée à bord du BUS. Depuis ce moment-là, son pouvoir se manifeste régulièrement, la plaçant elle et tous ses proches dans des situations critiques. Elle déteste devoir participer aux séances de psy avec Andrew, mais est curieuse puisque c’est l’ex-mari de May. La psychologie ne l’aide pas beaucoup et lorsque son pouvoir se manifeste de nouveau, dans la ville natale de Coulson avec son père sur un terrain de football américain, elle veut tellement protéger ses amis d’elle-même qu’elle dirige son pouvoir vers l’intérieur. Soixante-quinze fractures minuscules apparaissent sur l’intégralité de ses bras, des clavicules aux bouts des doigts. La douleur est tellement intense et présente, que Skye s’évanouit. Les plâtres que créé Jemma aident, mais légèrement seulement.
Coulson décide de l’isoler encore plus, le temps que les choses se calment, qu’elle parvienne à contrôler ses pouvoirs. Mais une équipe d’intervention de l’autre groupe de SHIELD (dont tout le monde ignorait accessoirement l’existence) vient l’attaquer. Bobbi est là avec un autre agent. Morse la prévient du danger lorsque l’agent qui l’accompagne lui tire dessus. Skye réagit par instinct et active son pouvoir, repoussant tout ce qui se trouve devant elle en une immense vague, détruisant la balle lui étant destinée tout comme les arbres les plus proches et repoussant même les deux agents, Bobbi et l’inconnu. La peur la gagne de nouveau lorsqu’elle se rend compte d’à quel point elle ne maîtrise pas ses pouvoirs malgré ses petites victoires, malgré sa bonne volonté. Elle appelle Gordon, le téléporteur vivant, qui l’emmène ailleurs, quelque part où personne ne pourra la trouver.

×××

Le réveil après la téléportation avec Gordon fut difficile. À moitié à poil et incapable de bouger sur une table avec des aiguilles dans tout le corps, Skye ne savait absolument pas ce qui se passait ni où elle était. Ça avait commencé comme un film d’horreur sauf que ses bourreaux, qui n’en étaient pas au final, n’étaient pas méchants. Gordon, Lincoln, tous les deux possédaient des pouvoirs comme elle. L’endroit était magnifique, elle devait l’avouer avec des paysages de montagne à couper le souffle. Ils se trouvaient probablement en Chine, mais tout ce que Lincoln lui a dit à propos de l’endroit c’est son fonctionnement et le nom qu’ils lui donnent entre eux : l’au-delà. Skye s’est retenue de faire des blagues à ce sujet. Mais ils l’ont aidée, ils l’ont soignée, lui ont donné un toit sans rien demander en retour. C’était comme un deuxième foyer, le premier restant SHIELD avec Coulson. Et elle s’est très vite retrouvée coincée entre les deux.
Même les autres gens soi-disant comme elle se méfiaient d’elle. Parce qu’elle a été transformée sans permission et préparation et old school comme l’a si bien dit Lincoln, avec un Obélisque et dans un temple Kree. La jalousie était dans l’air, mais ce n’est pas ça qui a mis Skye en rogne, c’est plutôt d’apprendre que Reyna se trouvait aussi là-bas.
Malgré quelques frictions, ils lui ont appris à contrôler ses pouvoirs. Elle a appris à le comprendre, à le contrôler, à l’utiliser à son avantage pour ne plus blesser ni les autres ni soi-même. Comme Lincoln lui a dit, elle était plus curieuse qu’effrayée. Elle s’est beaucoup rapprochée de Lincoln, elle aimait bien son style et sa façon de l’introduire dans ce nouveau monde, ce nouveau chapitre de sa vie.
Jiaying s’est interposé entre Skye et Reyna. Elle est devenue le professeur de Skye, l’a aidé à contrôler ses pouvoirs et lui a redonné confiance en elle. Après avoir causé une avalanche, elle a réussi à créer une symphonie avec des verres et de l’eau. Sauf que ça a fini par être détruit aussi. Après une bonne minute de douce musique, tous les verres ont explosé.
« Ton don est assez destructeur, mais vois toute la musique que tu arrives à créer ! » lance Jiaying en s’approchant maintenant que l’exercice est fini. Mais Skye n’a pas l’air persuadée. « C’était incroyable ! Et alors ? Nous allons boire dans des verres en bois ce soir. Qu’est-ce qui ne va pas ? »
« Rien. C’est juste ça, tout est génial ici. Je me sens chez moi, ce qui… ne se termine jamais bien. »
« Se terminer ? Nous n’allons nulle part. »
« Tu es sûre ? Parce que faire confiance à tord aux foyers est mon autre super pouvoir. »
« D’où ça te vient ? »
Skye observe la femme chinoise devant elle, son regard glisse sur les cicatrices sur son visage. Elle en a certainement vue de toutes les couleurs, elle pourrait sans doute comprendre ce que Skye a vécu.
« Rien, c’est stupide… » elle décide de se confier quand même. « J’ai cassé un décanteur en cristal un jour dans une famille d’accueil et maintenant, tout ce verre… »
« Ils t’ont renvoyé à cause de ça ? » Jiaying n’arrive pas à y croire.
« Et bien, j’ai aussi goûté au scotch. Mais oui, quelque chose de mauvais se passe à chaque fois que je me sens chez moi quelque part. J’ai vingt-cinq ans et je n’ai jamais passé plus de deux ans au même endroit. Dès que je me suis fait des amis à l’orphelinat… ils étaient partis et le jour où j’ai appelé une famille d’accueil ‘ma maison’, j’ai du faire mon sac. On m’a renvoyé une fois le jour de mon anniversaire, ce qui est du gros n’importe quoi puisque je ne sais même pas quand je suis née. »
« Je suis si désolée… »
« SHIELD était la famille la plus proche que j’avais, un endroit où je me sentais bien et où je pouvais être moi-même… Ça s’est quand même terminé avec des agents me poursuivant dans les bois. » Elle ne le dit pas, mais elle espère quand même secrètement que les choses pourront s’arranger un jour.
« Nous n’allons pas tourner notre dos ou bien t’abandonner. C’est un endroit sûr et sécurisé. »
Skye se rapproche de Jiaying. « Tu dis ça, mais je sais que tu n’es pas honnête. Pourquoi ça a de l’importance que je reste ou que je parte ? »
« Le 2 juillet. Tu es née le 2 juillet. » Jiaying s’exclame, ses yeux brillants sous l’émotion. « C’était une nuit de canicule et pour une raison inconnue j’avais décidé de nettoyer la maison avant de réveiller ton père. »
« Oh mon dieu. » Skye n’arrive pas à croire, la surprise se peignant sur son visage. « Il a dit que tu ne vieillissais pas… »
« Cal il, hum, il est allé chez les voisins pour emprunter leur voiture, mais il ne parlait pas chinois. » Sa voix se fait joyeuse, amusée par les souvenirs et une larme glisse sur sa joue, tombant dans le sillon de l’une des cicatrices. « Alors, c’était très brouillon. »
« C’est toi… » Skye murmure. « Tu es ma… » L’émotion lui noue la gorge.
« Au fond de toi, je pense que tu savais. »
Elle hoche la tête en pleurant.
« J’avais trop peur d’espérer. »
Mais la découverte que Jiaying est sa mère fut une joie de courte durée. Il a fallu le garder secret pour ne pas attirer les foudres des autres personnes spéciales, comme quoi Jiaying l’a prise sous son aile parce qu’elle est sa fille. Pas de traitement de faveur. Malgré tous ces secrets, Skye a accepté de revoir son père et de dîner avec lui et sa mère, tous les trois. Apprenant en même temps qu’elle avait vingt-six ans et non vingt-cinq. Elle avait une famille, sa vraie famille biologique, aussi bizarre et tordue qu’elle soit.

Skye a découvert son véritable nom lorsqu’elle a accompagné son père de retour à New York. Jiaying voulait se débarrasser de lui et Skye devait adoucir la nouvelle. Bien entendu, les choses ne se sont pas bien passées et, comme avec la chute de SHIELD, l’enfer s’est déchaîné. Coulson a collaboré avec Gonzales et ce dernier a été envoyé pour négocier avec les Inhumains de Jiaying. Skye croyait vraiment que la paix pouvait être proclamée entre ses deux familles, celle biologique et celle qu’elle avait adoptée. Mais tout est parti en fumée, littéralement. Jiaying s’est avérée être une manipulatrice qui n’aurait pas hésité à sacrifier toute la race humaine pour permettre aux Inhumains de survivre. Elle était même sur le point de sacrifier Skye quand son père est intervenu. Cal n’était pas mieux. Devenu un véritable monstre dans le genre du Hulk après s’être injecté une substance étrange, la seule chose de bien qu’il a fait fut de sauver Skye de Jiaying.

×××

« On dirait bien qu’on se sépare ici » lance Cal.
Ils sont tous de retour à la base de SHIELD, Coulson notamment avec une main en moins, Bobbi avec un trou dans l’épaule et Skye sans sa mère.
« Pour l’instant » Cal ajoute. « Après tout ce que j’ai fait, ce serait stupide de penser que j’aurai droit à une fin Hollywoodienne. » Skye sait très bien qu’il doit assumer les conséquences de ses actes, mais, étrangement, cela la déchire de le voir partir ainsi. « J’étais proche » il ajoute avec un sourire. « La preuve : je t’ai retrouvée. Tu sais, tu es bien mieux que je l’avais imaginé. Et je t’avais imaginée parfaite. » Skye sourit à ça et ses yeux brillent sous l’émotion alors que les larmes menacent de s’écouler de nouveau. « Tu es bien plus intéressante que ça. »
« Je me demande de qui je tiens ça » elle lance sur le ton de la plaisanterie. Il rit, mais son sourire disparait lorsqu’il mentionne l’état de leur famille.
« C’est assez sombre comme histoire. L’amour pour ma famille m’a rendu fou. » Il fait une pause comme s’il ne savait pas vraiment quoi dire ensuite. « Je sais que je m’en vais pour de bon, mais je me demandais si tu pourrais venir me voir de temps en temps ? »
Skye hoche la tête. « Je viendrai, je te le promets. »
« Ce serait… »
« Laisse-moi deviner : le meilleur jour de ta vie ? » Cette phrase, il avait l’habitude de la dire tout le temps. « T’en a beaucoup des jours comme ça. »
« Non, juste un : le 2 juillet 1988. »
Le jour où Daisy est née. Cela lui brise le cœur de le laisser partir, mais elle le doit.
Ils lui ont effacé la mémoire, lui permettant d’avoir une vie normale après tout. Cal est devenu vétérinaire comme avant, Skye sait où il travaille. Elle l’a revu, quand il ne se souvenait plus d’elle. Elle l’observait pour savoir s’il va bien, quand il l’a vue.
« Je peux vous aider ? » il lui demande, vêtu d’une blouse blanche devant son cabinet.
« Je suis juste de passage. Il est sympas votre endroit. »
« Oh merci ! Nous venons tout juste de nous installer. Ça va être un endroit magique quand tout sera fin prêt. Tous les samedis il y a des adoptions alors dit-le à tes amis. Demande le docteur Winslow. » Il se dirige vers la porte du cabinet, mais revient au dernier moment vers Skye. « Je suis désolé, vous êtes ? »
Elle hésite avant de répondre : « Daisy. »
« C’est un prénom magnifique. Souviens-toi, une maison n’est pas un foyer sans animal de compagnie ! »
Il disparait ensuite dans le cabinet. Skye rejoint Coulson un peu plus loin. L’agent est appuyé contre sa Corvette rouge, bras dans une écharpe, en costume gris et lunettes de soleil sur le nez.
« Merci d’avoir fait ça pour lui. Je sais que certains aspects du programme TAHITI ne te plaisent pas. » Elle s’appuie sur Lola à ses côtés.
« Celui-là me plait. »
« Il a beaucoup à donner et maintenant il possède un moyen de le faire. »
« Et toi ? Tu es prête à te concentrer sur une nouvelle tâche ? » Il lui tend un dossier avec l’aigle de SHIELD sur la première page.
« Une équipe centrée sur les gens avec des pouvoirs ? Y’en a combien sur la liste ? »
« Juste toi pour l’instant. On va y aller doucement. »
« J’y ai beaucoup pensé. »
« Et ? »
« Et ma mère avait raison à propos d’une chose : les gens comme moi doivent rester un secret. Pas comme les Avengers en public. Si on fait ça, on doit rester… »
« Anonymes. C’est l’idée. » Coulson désigne Lola du menton et laisse Skye conduire. « Mais ce n’est pas ‘si’ on fait ça. On doit le faire, nous n’avons pas le choix. On pourrait croire que les choses se sont calmées, mais ça… » il soulève légèrement son moignon. « C’est ma piqure quotidienne de rappel qu’on paiera toujours le prix. Qu’on n’aura jamais d’avance sur les conséquences que j’ai et que tu as, que SHIELD a créées. »
« Comme un clapotis dans l’eau. »
« Mais ce clapotis ne va pas disparaître. Il va grandir encore et encore jusqu’à devenir un tsunami. »


Daisy Johnson



Coulson avait raison, les choses ne se sont pas calmées. Après l’incident avec Jiaying sur le navire de SHIELD, les cristaux de Terragène se sont retrouvés au fond de l’océan, partiellement à cause de Daisy. Ce qui a provoqué la transformation de plusieurs humains tout à fait normaux en Inhumains à cause de l’huile de poisson. La vie de Daisy a bien changé durant les mois qui ont suivis. Elle est devenue la partenaire de Mack en missions et c’est elle qui est chargée d’accueillir les nouveaux Inhumains. La naissance de l’ACTU n’a pas aidé ainsi que le fait qu’ils poursuivent les Inhumains, le développement d’un potentiel antidote au gène alien des Inhumains et enfin le SHRA est venu tout bouleverser.
Daisy a rejoint le bureau de Coulson en apprenant le conflit entre Captain America et Iron Man.
« Qu’est-ce que tu en penses ? » AC lui demande, plus par politesse que par nécessité puisqu’elle lit sur son visage qu’il sait très bien quelle sera sa réponse.
« Depuis la dernière fois qu’on en a parlé l’année dernière, mon point de vue n’a pas changé. Les Inhumains ne sont pas des Avengers, nous devons rester secrets. Surtout vu qu’on ne sait pas combien d’humains possèdent le gène alien dormant et que nous sommes loin de contrôler tout le Terragène au fond de l’océan. L’huile de poisson n’est pas la seule substance qui en contient, j’en suis sûre. Pour l’instant, c’est notre seule piste, mais qui sait ce qui arrivera demain ? »
« Donc tu ne comptes pas signer le SHRA ? »
Elle secoue la tête en croisant les bras.
« Non. »

codage by Miss Emi

_________________


Heroes aren't always the ones who win. They're the ones who lose sometimes. But they keep fighting. They keep coming back. They don't give up. That's what makes them HEROES
avatar

Secret
Secrets:
Inhumain – Classe 4
Admin geek sarcastique
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/06/2016
Messages : 48
Dollars : 204
Localisation : Los Angeles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yay Internet she said sarcastically × Daisy Ven 24 Juin - 8:41

Vos crédits

Les Affiliations
SHIELD
Code:
Daisy L. Johnson

Votre avatar
Code:
<span style="color:#FA5858;">∞</span>[b]Chloe Bennet[/b] → Daisy L. Johnson

Votre pouvoir ou votre mutation
À remplir si vous possédez un pouvoir ou une mutation quelconque.
Code:
[b]Manipulation des fréquences naturelles[/b]→ Daisy L. Johnson

Le nom de code
Code:
[b]Quake[/b] → Daisy L. Johnson

Position face au SRA
Code:
✖ Daisy L. Johnson (Quake) → Contre
codage by Miss Emi

_________________


Heroes aren't always the ones who win. They're the ones who lose sometimes. But they keep fighting. They keep coming back. They don't give up. That's what makes them HEROES
avatar

Secret
Secrets:
Inhumain – Classe 4
Admin geek sarcastique
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 24/06/2016
Messages : 48
Dollars : 204
Localisation : Los Angeles
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Yay Internet she said sarcastically × Daisy
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Yay Internet she said sarcastically × Daisy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un ti termi que j'ai trouvé sur internet par hasard
» Un virus internet piège un pédophile allemand...
» Marre des fachos qui polluent internet.
» Connexion Internet en carton
» Déménagement et pas d'Internet u_u

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel War Heroes ::  :: Le fichage :: Fiches validées-
Sauter vers: