lienlien
↓ Scénarios libres ↓

Jin James Fujita/Barnes
clic


Fils de Miyuki Fujita et James Barnes.
L'avatar est négociable.
Il a 5 liens actifs dont 3 admins

Alexander Rabinovitch
clic


Un lycan alpha qui vient d'arriver.
L'avatar est négociable.
Il a 5 liens actifs dont 1 admins et 1 membre


Jaeden Piers
clic


Amant de chris et medecin.
L'avatar n'est pas négociable.
il a 5 liens, 1 admin et 1 membre

Skurge Hans Grubervelt.
clic


Allié et amour à sens unique pour amora Rivalité pour cesare
Avatar Négociable.
Il a 2 liens actifs.


Khaley Rhyddson
clic


Futur love de Aleksandrya
Avatar Négociable
1 lien actif avec une admins

NOM Prénom
clic


...




 
MWH te dit bonjour Invité , tu as 64 messages à ce jour, merci à toi d’être sur le forum ♥
Marvel War Heroes a 19 membres, merci à vous ♥️
Bienvenue à Anthony E. Stark notre dernier membre inscrit
sur Marvel War Heroes. Bonne chance pour ta fiche :)
Vous trouverez les scenarios et PV's ici il vous donne 50$ cadeau.
MWH a rouvert le 26/06/2016 et 19 membres pour 3743 messages, merci à vous ♥️

Are you trying to tame me ? [+18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  :: Anciens RP's
MessageSujet: Are you trying to tame me ? [+18] Mar 30 Aoû - 23:07
Un peu de calme ne faisait pas de mal. Une soirée privée était organisée dans le Hellfire  et donc il n’y avait pas de clients. Faolàn était assis sur le trône au fond de la pièce et observait le déroulement de la soirée, un verre de son pinot noir préféré. Il était vêtu à la mode gothique victorienne en rouge et en noir, du maquillage noir autour des yeux. Un de ses danseurs dansait pour lui, hypnotisé pour lui donner du sang. Hélène dansait pour les gens et enchantait la salle avec sa beauté et sa grâce surnaturelle. Tous les hommes étaient sous le charme de la belle Vampire aux cheveux d’ébène. Pourtant Faolàn savait que la belle n’avait d’yeux que pour lui. Il était son maître, son père et son amant, et aucun humain ne l’intéressait bien longtemps.
Le Vampire irlandais assumait le rôle de protecteur et de maître depuis bien des siècles et cela lui plaisait. Il envisageait même de créer un nid de Vampires à New-York afin d’avoir un peu de compagnie. La ville était bien assez grande pour nourrir une dizaine de suceurs de sang voire même une centaine. Il leur suffirait d’être prudents et de s’allier aux bonnes personnes. L’alliance avec Loki était un bon début, mais cela ne serait sûrement pas suffisant. Il ne pouvait compter sur Stark, il le savait. Peut-être pourrait-il compter sur d’autres créatures surnaturelles, ou du moins considérées comme telles par les humains. Après tout avec autant de super-héros et de super-vilains, c’était à se demander s’il restait encore des humains basiques quelque part. Il se souvenait du temps où il pensait que les Vampires étaient des anomalies. À présent, c’était les humains qui étaient l’anomalie.
Soudain, quelqu’un entra dans le club, tirant le Vampire de ses pensées. Une odeur d’Asgardien, mais plus sauvage, plus sensuelle. Il connaissait cette odeur enivrante, il l’avait déjà sentie, il s’en était déjà enivré. Voyant un homme se lever pour lui dire de partir, il se dirigea vers lui et le fit taire d’un regard. De quel droit un misérable humain s’adressait-il ainsi à un dieu d’Asgard ? Avec un sourire, le Vampire emmena le nouvel arrivant dans une des nombreuses alcôves du club. Son club n’était pas une maison de passe, mais Faolàn aimait proposer des danses privées à des fidèles de son établissement. Certains de ses danseurs avaient même des clients attitrés et les plus fervents habitués s’étaient vus attribuer une alcôve discrète à leur nom. Bien sûr, ces privilèges pouvaient être retirés du jour au lendemain si la personne se montrait irrespectueuse des règles de la maison. Le Vampire était intransigeant sur les questions de règlement, après tout il y était de sa poche en cas d’incident et ses employés lui faisaient confiance pour garantir leur sécurité. Ceux d’entre ses danseurs qui se retrouvaient à lui servir de calice recevaient même un bonus sur leur salaire et des jours de congé. De tout New-York, c’étaient peut-être les seuls humains que Faolàn refusait de vider. Pour le moment.
Il fit signe à son interlocuteur de s’asseoir et lui servit lui-même un verre de vin de sa réserve transylvanienne. Ah comme ce pays lui manquait… mais il ne se plaignait pas.
- Je ne m’attendais pas à te voir ici, très cher. Non pas que ta présence me gêne de quelque manière que ce fût, mais… à quel bon coup du sort dois-je ta présence dans mon modeste établissement ?

_________________



Evil is a point of view. God kills, and so shall we; indiscriminately He takes the richest and the poorest, and so shall we; for no creatures under God are as we are, none so like him as ourselves, dark angels not confined to the stinking limits of hell but wandering His earth and all its kingdoms.BANGERZ
avatar

Secret
Secrets:
Créature Légendaire
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 28/06/2016
Messages : 139
Dollars : 77
Localisation : Closer than you think, love...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Are you trying to tame me ? [+18] Mer 31 Aoû - 14:29
En déambulant dans la ville, que j’ai connu à une époque si reculée, qu’il n’y avait que de vulgaires huttes en bois et des mecs en stetson. Cela m’amusait beaucoup de voir a quel point cela avait changé en huit cent ans, pourtant, il adorait toujours autant le sexe avec les mortels, ils étaient si faciles à vider et ne lui resterait pas sur l’estomac. Je cherchais une proie pour cette nuit, lorsque j’ai senti un appel étrange en passant devant un club de strip-tease avec le superbe nom Hellfire. Pourtant, l’odeur était très étrange, elle ressemblait à une odeur de mort, doublé du plaisir si puissant et si sensuel. Faolàn ? Voilà qui annonçait une soirée plus qu’amusante, sa petite chienne préférée était là ? Excitant. Cette nouvelle le fit bander et cela se voyait dans son pantalon, puisqu’il ne portait aucun caleçon et que ce premier était assez transparent.

D’un lent mouvement du poignet, j’ai ouvert la porte et en rentrant, un homme en tenue légère s’approcha de moins et me parla sur un ton plus qu’agressif, m’ordonnant de sortir de cet endroit, car c’était une soirée privée. D’un pas, je me suis approché de lui avant de lui dire d’une voix sensuelle :

- Quand on menace quelqu’un, on évite que ce soit un dieu.

Je souris quand Faolàn arriva pour intimer le respect au futur mort et il sourit doucement avant de regarder le bel homme. En partant en direction de l'alcôve, j'ai glissé ma main sur le bras du jeune homme qui m'avait très mal parlé et déclencha sur lui, mon don sexuel. A partir de maintenant, il serait un amant aux mecs et se ferait violer par tous homme, jusqu'à ce que j'annule le sort, c'est-à-dire, bah jamais. Cela m'amusait beaucoup de voir cela et surtout de le voir souffrir à ce point, avant de partir, je lui ai conseillé de partir en courant, car sinon tous les mâles allait très vite le défoncer brutalement.

J'ai suivi Faolàn en direction de l'alcôve et sourit à une Hélène dont le regard voulait signifier qu'elle n'avait qu'une seule envie, m'arracher la tête ou pire, cela m'amusa beaucoup de la voir ainsi faire. Surtout que Faolàn m'appartenait totalement quand j'étais là et elle le savait très bien. Je m'assis sur le canapé tandis qu'il me regardait et me tendant un verre de vin transylvanien, mon vin préféré. Lorsqu'il me demanda ce que je faisais là, j'ai posé ma main sur sa queue au travers de son jean.

- J'ai senti ton odeur et j'ai eu envie de retrouver ton côté chienne, qui m'excite tant.

Je lui sourit en le regardant avant de sortir ma queue pour la lui montrer tant elle était grosse et large, elle avait surement du lui manquer pendant tout ce temps. Je lui ai forcé à commencer a me branler alors que personne ne pouvait voir ce qu'il lui faisait. Il lui caressa le fessier avec force avant de lui glisser un peu de son aura sur son superbe cul pour l'exciter un peu.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Are you trying to tame me ? [+18] Jeu 1 Sep - 23:53
 Faolàn regardait Cesare avec un sourire assuré et vint l’embrasser dans le cou. Dieu qu’il aimait cette odeur qu’il dégageait. Peu d’odeurs lui donnaient autant de frissons. Il était tellement habitué à l’odeur fade et sans surprise des humains que sentir cet arôme puissant, viril et frais en même temps, éveillait une forme de désir très primal chez lui. Un désir de soumission. Il n’était pas du genre soumis, même plutôt le contraire, mais avec Cesare, c’était différent. Parfois quand la Vampire en avait assez des responsabilités et de la comédie liée à sa nature, il s’imaginait offert et à la merci de l’Asgardien, les jambes écartées sur un lit. Parfois être le dominé, ça lui faisait un bien fou, pas de pression, pas de responsabilité, juste la sensation d’un membre dur en lui, faisant des allers-retours pour le faire gémir.
Son regard se porta sur le misérable insecte qui avait osé insulter le dieu du sexe et se mordit la lèvre en imaginant ce qui allait lui arriver s’il ne déguerpissait pas. Déjà certains invités le regardaient avec convoitise. Le vampire hésitait fortement à aller verrouiller les portes pour pouvoir profiter du spectacle d’un humain se faisant prendre par une dizaine d’hommes. Il fit signe à Hélène de quitter le club, ne voulant pas lui imposer la présence de Cesare qu’il savait déranger la belle. La Vampire était extrêmement protectrice, voire un peu jalouse envers Faolàn et elle détestait le côté dominateur de Cesare.
- Evite de parler comme ça quand elle est dans les parages, tu sais qu’elle déteste ça…
Lui n’aimait pas spécialement, non plus, mais s’en accommodait. Il avait entendu bien pire durant sa captivité en Transylvanie et au moins, cela ne venait pas avec des coups de fouets et diverses autres tortures.
La main de Cesare sur son entrejambe le coupa dans ses souvenirs douloureux et lui arracha un soupir d’aise manquant cruellement de virilité. Tout autre homme faisant cela sans sa permission expresse pouvait se retrouver avec le service trois-pièce arraché en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « castré ». Pourtant, il le laissa faire et se pencha pour l'embrasser. Mais quand le dieu sortit son membre érigé et activa son pouvoir pour exciter Fao, ce dernier recula un peu et lui prit doucement la main.
- Pas ici, Cesare. Et pas maintenant. J’ai des invités.
Il voulut retourner vers ses invités, mais ils semblaient sur le point de se sauter les uns sur les autres. Pas dans le sens agressif du terme, mais dans le sens…
- Par tous les Dieux…

_________________



Evil is a point of view. God kills, and so shall we; indiscriminately He takes the richest and the poorest, and so shall we; for no creatures under God are as we are, none so like him as ourselves, dark angels not confined to the stinking limits of hell but wandering His earth and all its kingdoms.BANGERZ
avatar

Secret
Secrets:
Créature Légendaire
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 28/06/2016
Messages : 139
Dollars : 77
Localisation : Closer than you think, love...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Are you trying to tame me ? [+18]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Are you trying to tame me ? [+18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Nikita - Hiroto] kimi no tame ni boku ga iru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel War Heroes ::  :: Anciens RP's-
Sauter vers: