lienlien
↓ Scénarios libres ↓

Jin James Fujita/Barnes
clic


Fils de Miyuki Fujita et James Barnes.
L'avatar est négociable.
Il a 5 liens actifs dont 3 admins

Alexander Rabinovitch
clic


Un lycan alpha qui vient d'arriver.
L'avatar est négociable.
Il a 5 liens actifs dont 1 admins et 1 membre


Jaeden Piers
clic


Amant de chris et medecin.
L'avatar n'est pas négociable.
il a 5 liens, 1 admin et 1 membre

Skurge Hans Grubervelt.
clic


Allié et amour à sens unique pour amora Rivalité pour cesare
Avatar Négociable.
Il a 2 liens actifs.


Khaley Rhyddson
clic


Futur love de Aleksandrya
Avatar Négociable
1 lien actif avec une admins

NOM Prénom
clic


...




 
MWH te dit bonjour Invité , tu as 64 messages à ce jour, merci à toi d’être sur le forum ♥
Marvel War Heroes a 19 membres, merci à vous ♥
Bienvenue à Anthony E. Stark notre dernier membre inscrit
sur Marvel War Heroes. Bonne chance pour ta fiche :)
Vous trouverez les scenarios et PV's ici il vous donne 50$ cadeau.
MWH a rouvert le 26/06/2016 et 19 membres pour 3743 messages, merci à vous ♥

I don't have the words, so I'll speak in Morse code [Wanda ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  :: Anciens RP's
MessageSujet: I don't have the words, so I'll speak in Morse code [Wanda ♥] Ven 15 Juil - 0:03
N’importe qui prendrait mes tapotements pour de la nervosité. Après tout, une jeune femme assise sur la terrasse d’un café, seule, mais observant les alentours comme si elle attendait quelqu’un, ne peut être que nerveuse, surtout si elle tape frénétiquement sur la table avec son index droit comme je le fais actuellement. Enfin, frénétiquement est peut-être un grand mot. C’est suffisamment discret pour ne pas gêner les autres clients, mais assez visible pour que le commun des mortels s’imagine cinquante milles scénarios. Attend-t-elle son petit ami ? Un membre de sa famille perdu de vue ? Peut-être est-ce pour le travail ? Une rencontre avec un client potentiel ou son patron ? Si c’est sa première journée au travail ? À vrai dire, savoir les autres gens autour de moi se faire des films ne me fait même plus sourire. La situation est trop critique pour que je puisse prendre tout à la légère. Et mon tapotement n’est rien d’autre qu’un message en code morse, plus pour me rassurer qu’autre chose. Moins de cinq pourcent de la population pourraient comprendre le message que je tape en boucle comme pour me rassurer et encore, je suis gentille.

Ma main gauche entoure ma tasse de café alors que j’observe les gens autour de moi, écoutant attentivement aussi les conversations et les bruits. Nous ne sommes pas en plein cœur de New York, mais il y a un peu de trafic routier non loin de la terrasse, donc du bruit, mais aussi des gens. Se voir en plein public n’est pas forcément une bonne idée, mais c’est le seul moyen pour ne pas attirer de suspicions. De derrière mes lunettes de soleil, je scanne la foule à la recherche du visage que je suis venu voir aujourd’hui. Je n’ai pas explicitement invité Wanda à venir prendre un café avec moi. Tout le contexte même de la situation d’aujourd’hui est trop semblable à Lagos pour que ce soit confortable, autant pour elle que pour moi. C’est encore trop frais, les conséquences de ce fiasco sont encore trop récentes. J’aurai du être là après les dégâts, j’aurai du être présente pour elle et qu’est-ce que j’ai fait ? Je l’ai laissée au QG des Avengers avec Vision pour aller jouer les bons petits lèches-bottes à Berlin. Pas que j’apprécie de devoir obéir au gouvernement à qui j’ai si poliment dit d’aller se faire foutre il y a deux ans. Je ne suis pas à cent pour cent pour les accords, mais je ne suis pas non plus contre. J’ai signé pour toutes les raisons que j’ai déjà exposées : séparés, nous tombons. Nous devrions rester ensemble, peu importe à quoi cet ensemble va ressembler. Et de nouveau, je me suis plantée. J’ai osé espérer pour un futur meilleur, que rien ne changera, que les Avengers resteront toujours ensemble et que, pour une fois, je me suis trouvée une famille. Et cette famille vient de se détruire et cela me déchire d’assister à ce massacre.

Le bruit d’un klaxon attire mon attention et je bouge légèrement la tête en direction de la commotion, cherchant toujours Wanda du regard, espérant la voir passer. Je sais qu’elle ne se trouve pas loin, mes instincts me le hurlent. Après tout, je lui ai laissé un message indiquant ce lieu et cette heure, mais sans préciser la nature et la raison de ma visite. J’espère qu’elle viendra. Je ne me fais pas de soucis quant à sa sécurité, elle est tout à fait capable de se défendre et Steve la protègera coûte que coûte, mais je ne peux m’empêcher de m’inquiéter légèrement. Je dois voir de mes propres yeux qu’elle va bien. De plus, j’ai tellement de choses à lui dire, des choses que j’aurai du dire des semaines auparavant. Des choses que je regrette de ne pas lui avoir dit avec que le SHRA ne fasse surface. Prenant une gorgée de mon café et arrêtant de tracer mon message invisible en morse sur la table, je scrute de nouveau la foule.

code by sixty


_________________


You can't wake up this is not a dream
avatar

Secret
Secrets:
Avenger - Badass Admin Scénariste
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 21/06/2016
Messages : 517
Dollars : 1753
Localisation : Tour Stark majoritairement
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I don't have the words, so I'll speak in Morse code [Wanda ♥] Ven 22 Juil - 22:36

La casquette bien vissée sur la tête, elle tentait au maximum de cacher ses cheveux bruns autant que les traits de son visage si souvent montrer aux informations depuis son intégration des Avengers qu'elle ne voulait en aucun cas qu'on puisse facilement la remarquer dans les rues de New York. Heureusement pour elle, dans une ville de près de huit millions d'habitants, il était facile de se fondre dans la masse de la population et de disparaître au regard des autres. Voilà un moment qu'elle n'était pas venue à New York, cela devait même faire depuis le jour où Barton l'avait récupéré au QG des Avengers et où la demoiselle n'avait pas tardé à partir pour le Wakanda. Elle pensait qu'elle serait en sécurité une fois qu'elle avait accepté de rentrer dans l'équipe des Avengers, qu'elle pourrait avoir une utilité pour l'équipe, qu'elle pouvait aider à sauver des vies alors qu'elle avait longtemps été au moins d'Hydra qui avait cherché à exploiter au maximum ses capacités, nourrissant sa haine et sa peur à chaque fois qu'elle semblait montrer des signes de faiblesses. Et pourtant, Wanda avait été celle qui avait mis à mal l'unité des Avengers, à peine avait-elle mis un pied sur le terrain qu'elle avait causé une catastrophe et par sa faute des victimes innocentes avaient été à déplorer. Le drame de Lagos aurait sans doute pu être évité, si elle avait fait les choses comme ça ou comme ceci, elle aurait pu les éviter, mais il fallait se rendre à l'évidence, elle était trop faible et incapable de correctement maîtriser ses pouvoirs. Depuis ce triste événement, les images ne cessaient de lui revenir en tête, et elle se remettait perpétuellement en question.

Les choses s'étaient précipitées au moment de leur retour aux États-Unis. Le gouvernement américain et la population mondiale en avaient visiblement assez de devoir enterrer leurs morts au nom d'un groupe qui prétendait faire le bien et chercher à ramener la paix dans le monde. Utopique. Elle n'allait pas signer le fameux registre pour les gens « particuliers », elle ne voulait pas être la prisonnière d'un autre système, elle ne voulait pas servir une autre cause que la sienne et devoir répondre aux ordres comme un vulgaire chien. Elle était maintenant au Wakanda, elle avait choisi de suivre Steven, mais au final, elle était le plus souvent recluse dans sa chambre, n'osant se montrer à aucun autre membre de l'équipe, prenant ses repas seule. Au moins, ainsi, elle ne pouvait pas leur causer du tord et provoquer d'autres problèmes. Elle se tenait même loin de Captain alors qu'ils avaient une relation très fusionnelle. Il avait été donc simple de se volatiliser au regard de tous et qu'elle était partie. Elle avait des questions auxquelles elle cherchait des réponses et elle était certaine de pouvoir en trouver ici à New York, peut-être même auprès de ses anciens coéquipiers.

Cela ne l'étonnait donc pas cependant que certaines personnes aient été mises au courant de son arrivée sur le sol américain. Le gouvernement avait des yeux et des oreilles partout, des petits oiseaux s'étaient mis à murmurer et notamment une certaine jeune femme, qui avait tellement d'années en tant qu'espionne que Wanda n'était qu'une amatrice dans le genre. Natalia avait laissé filtrer quelques messages à son attention en toute discrétion mais tel le petit poucet Wanda les avait suivis et avait retrouvé sa trace, ses pouvoirs l'aidant bien dans sa tâche. Elle pouvait la voir d'où elle se trouvait. Elle était là, à la terrasse d'un café, prenant le temps de boire le breuvage noirâtre que contenait sa tasse alors que sa main continuait à s'agiter dans une suite logique. Elle l'attendait, elle en était certaine mais la similitude avec « l'ouverture du bal » à Lagos, créait un petit sentiment de panique chez la Maximoff. Son cœur s'était mis à battre plus fort dans sa poitrine et elle n'avait qu'une envie faire demi-tour et partir le plus loin d'ici. C'était une mauvaise idée mais Natalia était son amie, ou en tout cas elle l'avait été et il serait mal venu qu'elle lui tourne une nouvelle fois le dos. Wanda se décida donc à avancer vers elle et elle s'attabla à ses côtés. « Bonjour ... » Murmura-t-elle, alors qu'elle plongeait son regard dans le sien.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I don't have the words, so I'll speak in Morse code [Wanda ♥] Ven 29 Juil - 21:30

Les secondes, puis les minutes s’écoulent depuis le bruit du klaxon et je fixe la foule anxieusement, même si aucune partie de mon corps ne trahis mon état depuis que j’ai arrêté de taper le message en Morse sur la table. Je ressens sa présence avant de la voir, comme un sixième sens.  Cela fut toujours ainsi, mes autres sens m’indiquent la présence d’autres gens avant de les voir, souvent c’est l’ouïe. Malgré tout ce que j’ai vécu, la Chambre Rouge ne m’a pas loupée. Elle s’assoit et je la scrute durant une fraction de secondes, l’observant de haut en bas, sa tenue, sa position, l’inclinaison de sa tête et le ton de sa voix, fouillant son visage à la recherche de la moindre émotion, essayant de deviner ses intentions. Je souris lorsqu’elle se trouve pourtant devant moi. « Merci d’être venue. » J’essaie de garder le contrôle, de ne pas laisser mon anxiété paraître. Masque de glace, position confiante, mais neutre à la fois. « Tu vas bien ? » je lui demande lorsqu’elle s’assoit en face de moi dans la chaise libre et je lâche un instant ma tasse de café, enlevant mes lunettes de soleil par la même occasion pour vraiment la voir et être sûre qu’elle va bien. J’ouvre la bouche pour parler, mais aucun son n’en sort. J’ai pourtant tellement de choses à lui dire, que je ne sais pas vraiment par où commencer. Le silence s’installe entre nous et je fixe un instant mes mains pour remettre de l’ordre dans mes idées et former une phrase cohérente dans ma tête.

« Je suis désolée » je fini par lancer, presque trop vite, presque trop précipitamment. Pourtant, c’est ce que je ressens. J’ai tellement envie de lui dire à quel point je suis désolée de ne pas avoir été là, de ne pas l’avoir soutenue plus que ça, de ne pas avoir vu à quel point elle souffrait et surtout de m’en être rendue compte plus tôt. Je ne pense pas qu’elle soit encore une enfant, mais elle est jeune, si jeune. J’aurai du me rendre compte et passer plus de temps avec elle, surtout après Lagos, plutôt que de participer au débat qui finira certainement un jour par causer une explosion phénoménale. Je ne regrette pas d’avoir pris parti, mais plutôt de m’être uniquement concentrée là-dessus de voir ce qui est vraiment important. Je prends ensuite une gorgée de café pour faire passer le goût amer de mes regrets. Mais il va bien falloir dire quelque chose, qu’elle ne soit pas venue pour rien, surtout qu’elle n’est pas en sécurité ici. « Je suis désolée de ne pas avoir été là quand tu en avais le plus besoin. » Je n’insinue pas ainsi qu’elle est faible, loin de là. Pourtant, quand j’étais aussi perdue qu’elle l’a sans doute été, j’aurai bien aimé avoir quelqu’un pour m’aider, ou ne serait-ce que m’accompagner. Parce que j’étais seule, je l’ai été la majorité de ma vie et je ne veux pas qu’elle le soit aussi, pas après la mort de Pietro alors qu’elle fait entièrement partie de l’équipe.

code by sixty


_________________


You can't wake up this is not a dream
avatar

Secret
Secrets:
Avenger - Badass Admin Scénariste
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 21/06/2016
Messages : 517
Dollars : 1753
Localisation : Tour Stark majoritairement
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I don't have the words, so I'll speak in Morse code [Wanda ♥] Mar 16 Aoû - 19:47

Plus d'une fois alors qu'elle avançait dans la direction de celle qu'elle avait considéré comme son amie, elle eut envie de faire demi tour. Elle n'était pas en sécurité à New York, elle était recherchée par beaucoup de personnes, tout cela car elle n'avait pas voulu signer un simple bout de papier. Et puis elle restait pour certains une criminelle. Une femme qui avait causé bien des morts que ce soit en Sokovie ou à Lagos, et qui avait été pendant un temps considérable à la solde de HYDRA. Le grand public n'était pas au courant de ce dernier point, mais cela était bien connu des hautes sphères de l'état et cela rendait de ce fait peu crédible la rédemption de Wanda, même si pour cela elle avait du y perdre son frère bien aimé. Elle était venue jusqu'ici, sans savoir ce qu'elle désirait vraiment tirer de cette entre-vue mais à l'instant, alors qu'elle sentait son cœur s'accélérer dans sa poitrine, elle se demandait si elle n'était pas venue se mettre directement dans la gueule du loup et que tout ça n'était au final qu'un piège pour mettre la main sur elle. Wanda aurait aimé avoir confiance dans l'humanité, ou au moins confiance en ceux qui avaient été le plus proche d'elle ces derniers temps. Cependant, l'homme réagissait souvent selon ses propres besoins, ce qui pouvait le plus lui profiter et elle avait été si souvent trahis, elle avait si souvent été la carte à abattre qu'il était difficile pour elle d'accorder du crédit à quoique ce soit.

Wanda ne fit pas demi-tour finalement, elle se présenta devant Natalia, et la salua presque naturellement, cherchant à capter son regard quelques secondes pour détecter la moindre chose, s'insinuant dans ses pensées de façon légère pour voir si rien à la surface ne devait l'inquiéter. Elle regarda néanmoins tout autour d'elle pour s'assurer qu'il n'y avait pas des hommes en attente de l'attraper. Wanda essayait tant bien que mal de prendre une posture assurée, mais dans le fond, il était évident qu'elle avait la position d'une personne qui se sentait menacée, traquée. Elle lâche un petite rire ironique. Si elle va bien. Elle survie dans un monde qui ne veut pas d'elle, elle a perdu ses repères, elle a perdu son équilibre. Elle tient debout mais aller bien c'est une autre histoire. « Je suis là devant toi, en vie et sans menottes … Si on ne peut pas vraiment dire que je vais bien, au moins on peut toujours constater que je tiens debout. A moins que tu n'es d'autres projets pour moi … Ou que le gouvernement ne t'ait demandé d'en avoir ... » Elle avait murmuré la fin de sa phrase alors qu'un serveur se présentait à ses côtés, lui souriant tout en lui demandant ce qu'elle désirait prendre. Elle secoua négativement la tête et elle resta muette, lui faisant comprendre qu'elle ne voulait rien. Elle avait envie d'être tranquille quelques instants avec Natalia. Bientôt il lui faudrait repartir, il ne faisait aucun doute que certaines personnes connaissaient sa présence sur le sol américain.

Wanda se mordit la lèvre aux excuses de sa comparse. Elle devait apprendre à se maîtriser, à ne pas réagir avec trop de force, trop d'empressement à ce que l'on pouvait bien lui dire. Elle avait été bien trop longtemps naïve vis-à-vis des gens qui l'entouraient, il en allait aujourd'hui de sa vie à protéger même si elle savait qu'elle pouvait faire confiance à Natalia. Elles avaient été amies le temps de sa présence au sein des Avengers. « Tu es désolée de ne pas avoir été là au moment où j'en avais le plus besoin … C'est fort louable à toi alors de me faire part de tout cela. Mais tu n'as visiblement pas compris qu'aujourd'hui encore je pouvais avoir besoin de toi. Cependant nous sommes dans des camps ennemis. Le tien veut me mettre en cage, et je suis obligée de fuir à nouveau pour me protéger. Il ne me reste rien ... » Le Wakanda n'était pas une terre d'accueil pour la jeune sorcière, elle n'était qu'une terre d'asile, le dernier refuge où sa vie n'était pas menacée. Elle vivait tout cela difficilement.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I don't have the words, so I'll speak in Morse code [Wanda ♥]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
I don't have the words, so I'll speak in Morse code [Wanda ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» What are words if you really don't mean them when you say them!
» Kotonoha no Niwa (The Garden of Words)
» Reese-My feelings are too loud for words and too shy for the world.
» Julian Ҩ “My feelings are too loud for words and too shy for the world.”
» SCARSIN → I don't trust words I trust actions.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel War Heroes ::  :: Anciens RP's-
Sauter vers: