lienlien
↓ Scénarios libres ↓

Jin James Fujita/Barnes
clic


Fils de Miyuki Fujita et James Barnes.
L'avatar est négociable.
Il a 5 liens actifs dont 3 admins

Alexander Rabinovitch
clic


Un lycan alpha qui vient d'arriver.
L'avatar est négociable.
Il a 5 liens actifs dont 1 admins et 1 membre


Jaeden Piers
clic


Amant de chris et medecin.
L'avatar n'est pas négociable.
il a 5 liens, 1 admin et 1 membre

Skurge Hans Grubervelt.
clic


Allié et amour à sens unique pour amora Rivalité pour cesare
Avatar Négociable.
Il a 2 liens actifs.


Khaley Rhyddson
clic


Futur love de Aleksandrya
Avatar Négociable
1 lien actif avec une admins

NOM Prénom
clic


...




 
MWH te dit bonjour Invité , tu as 64 messages à ce jour, merci à toi d’être sur le forum ♥
Marvel War Heroes a 19 membres, merci à vous ♥
Bienvenue à Anthony E. Stark notre dernier membre inscrit
sur Marvel War Heroes. Bonne chance pour ta fiche :)
Vous trouverez les scenarios et PV's ici il vous donne 50$ cadeau.
MWH a rouvert le 26/06/2016 et 19 membres pour 3743 messages, merci à vous ♥

I hate you, you know that? [Poopool ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  :: Anciens RP's
MessageSujet: I hate you, you know that? [Poopool ♥] Lun 11 Juil - 19:13
La mission est simple. M’infiltrer, vérifier si l’objet existe bel et bien, mener ma petite enquête. Si les suspicions de Fury s’avèrent vraies, détruire le tout. Si elles s’avèrent fausses, sortir sans laisser personne trouver ma trace. Je serai discrète, comme toujours de toute manière. Cela fait des années, voir même des dizaines d’années que je fais ça, ce n’est pas mon premier rodéo. Après avoir observé, analysé et déterminé les déplacements des gardes et autres employés du laboratoire que je suis sur le point de fouiller, je me redresse de ma position accroupie à la fenêtre du cinquième étage. Je glisse ma main vers mon oreille, à l’emplacement de mon oreillette et choisit le canal sécurisé sur lequel je communique avec Hill, c’est elle qui coordonne cette mission exceptionnellement. « Je suis sur le point d’entrer. Ce sera silence radio pendant une heure. » Je sais qu’ils n’enverront personne si je me foire. Ils continueront de surveiller les lieux avec les satellites et caméras, puis avec tous les moyens technologiques mis à leur disposition. Il n’y aura pas non plus d’extraction. Il n’y en a jamais eu avec le SHIELD de toute manière, Hand a été très claire dès notre première mission, à Clint et moi. Et je sais qu’elle l’a uniquement révélé juste parce que Clint lui a fait cracher le morceau. Elle n’avait pas besoin de le dire toutes ces années auparavant, je m’en étais doutée. D’une, parce que j’étais un atout risqué à l’époque, les trois quarts des agents se sont presque pissés dessus lors de ma première mission. De deux, parce qu’il n’y avait jamais d’extraction non plus avec le KGB. Je me suis toujours démerdée, dès la première mission dans les années 50.

« Si Fury pouvait envoyer quelqu’un d’autre… » « Je sais. Il le ferait. » Je soupire. Mais Fury ne pouvait envoyer personne d’autre, puisque je suis la meilleure à ce que je fais du moins de ce côté-là de l’océan. De plus, je le fais parce que personne d’autre ne peut le faire ou ne voudrait pas le faire. Mes techniques n’ont pas changées, seulement ma raison de le faire. Et si aujourd’hui me permet de réduire à néant une potentielle menace concernant les optimisés, alors j’aurai accomplis ma bonne action pour la journée, même si cette dernière n’effacera pas les dizaines d’années de crimes. Je lance un dernier regard dehors, apercevant le coin de l’entrée du laboratoire et les deux gardes déguisés en agents de sécurité. Je récupère le sac à bandoulière m’accompagnant, en retire les deux pistolets que je glisse dans leurs fourreaux habituels à mes cuisses. Je retire aussi les deux bâtons électrifiés que j’ai accrochés à mes mollets. Un léger éclair bleu me prouve qu’ils sont chargés et je les remets à leur place. J’active les Morsures de Veuves à mes poignets et vérifie le voltage une dernière fois. Vaut mieux être trop préparé que pas assez. Cachant un double de recharges de munition sur ma ceinture, je me lève et époussète mes vêtements, activant mon oreille une dernière fois avant le début de la mission. « J’y vais Maria. » Je m’empare ensuite du sac et le planque dans un coin, le bâtiment est désert de toute manière à cette heure-ci. Un mouvement rapide du poignet et un grappin vient se fixer dans le mur du bâtiment d’en face. Ce gadget m’a bien été utile contre Barnes deux ans de cela. J’accroche l’autre bout au-dessus de ma fenêtre et me sert d’une lanière de cuir pour descendre en tyrolienne jusqu’à la fenêtre adverse. Je lâche prise juste avant de la percuter, sautant lestement sur le toit. Une barrette à cheveux et quelques secondes plus tard et la fenêtre ne me résiste pas. Aussi discrète qu’une ombre, je coupe mon câble et ferme la fenêtre derrière moi, l’obscurité du laboratoire m’embrassant. Je suis à l’intérieur.

code by sixty


_________________


You can't wake up this is not a dream
avatar

Secret
Secrets:
Avenger - Badass Admin Scénariste
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 21/06/2016
Messages : 517
Dollars : 1753
Localisation : Tour Stark majoritairement
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I hate you, you know that? [Poopool ♥] Lun 11 Juil - 19:47
Deadpool arrivait prêt du bâtiment... HOHOooo Hey connard tu racontes ma rencontre avec miss Russie? J'essaie d'y participer en tout cas... Laisse faire mon chou j'm'en charge, ça va donner un chouette rp tu verras! Fais donc... Comme si t'avais ton mot a dire. Couille molle.

*Deadpool se retourne ver toi te parlant directement*

Deadpool: Ok alors pour bien te raconter l'histoire tu dois comprendre que j'étais en chasse de raclures qui avaient piqué l'idée de Francis pour recréer des mutants de synthèse. Des optimisés comme on le dit de nos jours. Bon bref, toi qui le sait, j'ai pas été franchement content en le découvrant, du coup j'ai remonté la piste à ma façon. Bref, je chope leur version de l 'agent Smith qui recrutait des morts en sursis je lui extorque le lieu des "opérations" et je le réduis au silence. La je te vois déjà dire "Deadpool t'exagères encore un connard que t'as tué ça fait désordre!" et la ma jolie je te dirais que non! Je lui ai coupé la langue et cramé les cordes vocales à l'acide... Pas la peine de se montrer barbare quand même. Bref, allez je reprends en mode narration, allez c'est parti!

J'étais non loin du bâtiment en question et pour entrer dans la place et faire un max de dégats une fois dedans j'avais pris le parti de passer part les sous sols, et oui mon chou, réveiller les gênes mutants avec la torture ça fourni de l'urine et l'urine nécessite des égouts, double emploi j'avais pris mon bain pour la semaine en prime... Heuuu ouais on continue! J'arrive dans leur maison de taré en mode qui souffrira le plus avec mon talon aiguille qui perfore tes couilles! Je tue les deux premiers garde style commando infiltration, une décapitation propre et net, en même temps pas trop le choix j'avais oublié mon sac à munition à l'appart, il me restait que douze balles, au moins ça suffirait à buter l'enculé qu'avait pris la place de mon Francis adoré.

Je grimpais les étages pour maitriser le secteur et dessouder un max de personnes présentes ça allait je tenais le rythme, j'en étais déjà à neuf morts sans utiliser d'armes à feu et sans laisser émettre un seul cri... J'étais terriblement frustré mais bordel j'avais la claaaaaaaasse. Je continuais mon bonhomme de chemin pour entrer dans le bureau de ma cible principale et j'avais même pensé a planquer tous les corps! Bref, un vrai pro, j'entre dans le laboratoire qui m'intéresse le plus pour me préparer a poser des pains de plastique et tout faire péter, c'est la que je vois passer une jolie rouquine qui se la joue fufu version WoW et je me cale derrière elle:

Deadpool: Salut ma jolie, alors toi aussi tu préfères la porte de derrière?
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I hate you, you know that? [Poopool ♥] Dim 17 Juil - 18:56
Tout se passe comme je l’avais prévu dans les cinq premières minutes. Pas un bruit et pas un chat, le laboratoire est entièrement silencieux. Ce qui est d’ailleurs assez étrange, puisque des gens sont censés y travailler. Après deux couloirs que je traverse sans faire le moindre bruit comme si mes pieds frôlaient le sol, je rencontre deux scientifiques en blouses blanches, occupés à faire je ne sais quelles expériences dans la pièce dans laquelle que je m’apprête à entrer. Je les observe discrètement par la vitre se trouvant sur la porte. J’attends qu’ils aient déposé leurs fioles et autres matériel de chimie ou que sais-je avant d’ouvrir la porte à la volée et je sauter sur le premier, mes cuisses enserrant ses épaules dans mon mouvement signature que j’ai perfectionné durant les années. L’une de mes mains se referme sur la touffe du premier et la deuxième enserre le cou de l’autre scientifique. J’active mes Morsures de Veuves et une lueur bleue émane des « bracelets » que je porte pour venir frapper les deux pauvres hommes qui s’écroulent au sol alors que j’effectue une roulade et me remets immédiatement sur mes pieds. Je cache les corps dans le placard le plus proche. Ils ne sont pas morts, seulement inconscients à cause de l’électricité. Ce sont des scientifiques, ils n’ont rien demandé à personne, je sais qu’ils font uniquement leur travail. Les gardes armés c’est la même chose. Depuis ma reconversion au SHIELD, j’hésite de tuer quand je le peux.

Je fouille ensuite cette pièce, mais rien n’indique un quelconque lien avec ce qu’à mentionné Hill. Vu qu’il me reste encore le reste du bâtiment à fouiller, je ne perds pas plus de temps en ces lieux et sors de la pièce, fermant la porte derrière moi comme s’il ne s’était rien passé. Je continue de marcher silencieusement dans les couloirs, écoutant le moindre bruit, guettant la moindre ombre. Soudain, je sens une présence derrière moi, à quelques mètres. Je me retourne immédiatement et dégaine mes deux bâtons électrifiés sans les activer pour l’instant. Je m’élance vers lui et effectue une première balayette vers ses pieds suivi de mes bâtons que j’abas vers sa gorge. « Qui es-tu ? » je demande d’une voix glaciale, mes bâtons pointés en avant, prête à lui en coller une ou encore mieux, lui sauter dessus pour l’étrangler avec mon mouvement signature. Mais je veux des réponses avant puisque rares sont les personnes capables de me surprendre de la sorte et, forcément, je suis intriguée. Je l’observe de haut en bas, le toisant du regard et le détaillant par la même occasion, repérant immédiatement ses armes. Avec son onesie rouge et noir, on dirait un adolescent qui se prend pour un super-héros. « Qu’est-ce que tu fais ici ? » Tandis que la politesse passe aux oubliettes, j’active mes bâtons d’un mouvement souple du poignet, les électrifiant à partir de mes Morsures de Veuve. Juste histoire de lui donner une raison de ne pas me mentir ou essayer de m’avoir.

code by sixty


_________________


You can't wake up this is not a dream
avatar

Secret
Secrets:
Avenger - Badass Admin Scénariste
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 21/06/2016
Messages : 517
Dollars : 1753
Localisation : Tour Stark majoritairement
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I hate you, you know that? [Poopool ♥] Jeu 21 Juil - 0:12
HOHOHOOOOOOO je me fais chevaucher par une beauté incroyable, elle semble rester calme malgré ma petite surprise, c'est pas si mal, même plutôt étonnant, d'ordinaire les gens me tirent dessus avant de me poser des questions, la elle se veut intimidante avant de m'en poser, et puis elle est canon celle la!

Deadpool: Je suis Pool, Deadpool. J'avais pour projet de faire péter l'endroit et toi? t'es qui et tu fous quoi ici?

J'hésite un instant, elle s'est montrée douée au corps à corps et même si elle est agile et rapide, elle ne l'est pas autant que moi, par contre son costard a la classe...

Voix 1: Oulalalaaaaaa on se ferait bien une bête à deux dos avec cette coquinette non?

Deadpool: Tu l'as dit bouffi! Mais avant de penser rodéo j'ai un labo a disperser aux quatre vents!

Je dégage rapidement une de mes mains pour dévier un des appuis de la jolie rouquine, j'en profite pour la dégager sans être trop méchant (bah ouais si j'veux garder mes chance faut pas l'abimer quand même)! je me relève en faisant une roulade arrière dès que l'ouverture créée est assez importante et je tourne la tête vers le labo après avoir inspecté la bonasse de la tête au pieds, ses bracelets ont l'air de picoter et ses bâtons aussi, j'parle pas des calibres qu'elle porte à la ceinture, elle a tout pour nous faire rêver!

Voix 2: Canooooooooon! On la veut tout de suite!

Deadpool: Pas de suite on a a faire avec ce labo!

Voix 1: Elle est trop sexy abruti, fonce le labo pourra péter dans une heure ou deux!

Deadpool: Vu sous cet angle... Alors ma jolie, t'es plutôt préliminaires soft ou t'as prévu qu'on s'en foutent pleins la gueule version porno SM?

En prévision j'me tiens prêt a dégainer, mais c'est marrant c'est pas tous les jours qu'on me surprend, Mouahahahaaaa j'aime ça. Attends, j'vais l'twitter! #telestprisquicroyaitprendre ! Pan c'est posté et validé, on peut continuer!
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I hate you, you know that? [Poopool ♥] Jeu 28 Juil - 22:10
Bon, visiblement j’ai affaire à un crétin des bacs à sable. Mais au moins, il a la décence de se présenter et de m’expliquer ses motifs avant de me retourner la question. « Je suis Black Widow et je ne te laisserai pas faire sauter cet endroit avant d’avoir trouvé ce que je cherche. » Et je serai prête à le tuer s’il m’empêche de mener à bien ma mission. Et le pire c’est que je n’ai pas affaire à n’importe qui. Il a l’air de s’y connaître un minimum en combat et armement. Sauf que l’attitude n’y est pas du tout. Encore un indépendant qui vient foutre la merde dans mes affaires… même si théoriquement, je n’ai accepté cette mission pour Hill qu’à la dernière minute. Et le pire, outre le fait que ce rigolo en onesie n’a pas l’air professionnel du tout, c’est qu’il se parle à lui-même. Dédoublement de personnalité ou schizophrénie, je ne saurais dire. Mais l’heure n’est pas aux devinettes. Lorsqu’il parvient à s’extirper de ma prise et roule un peu plus loin, il me matte ensuite de haut en bas comme si j’étais un vulgaire morceau de viande. J’ai l’habitude de ce genre de regards, voir même des paroles, sifflements et gestes qui vont avec. J’ai pris l’habitude de tolérer ce genre de comportement, d’avoir mon corps considéré comme une marchandise, uniquement dans le but de finir une mission. Être une femme fatale tourne majoritairement autour de ces aspects du corps féminin de toute manière, je fais ce travail depuis des dizaines d’années, j’ai été créée pour faire ça. Mais cela ne veut pas dire que j’apprécie que les hommes le fassent.

« Mes yeux sont ici » je lance en indiquant mon visage. « Et je le répète, tu n’exploseras rien du tout tant que je n’aurai pas fini le boulot. Tu n’es pas la seule personne super-puissante en ville. » Et de loin. Deadpool, ça ne me dit pas grand-chose même s’il me semble avoir vaguement entendu ce nom, mais concernant plutôt un concept. J’y crois pas, il tapote sur son téléphone en même temps qu’il me parle, mais quel abruti ! « Désolée, mais je ne couche pas avec les abrutis en pyjama. » Ce qui est vrai. J’ai passé la majorité de ma vie à devoir coucher avec des personnes pour terminer une mission, que ce soit pour assassiner la dite personne, obtenir des informations où que sais-je encore. Principalement lorsque je travaillais pour le KGB, mais aussi un peu pour SHIELD. Ne croyez pas que la vie sous les ordres de Fury était toute rose juste parce qu’il est américain et qu’il a la classe. J’ai eu mon lot de soucis avec Fury, mais je n’entrerais pas dans les détails. Certaines choses valent mieux être gardées secrètes. Quant au rigolo qui me fait face… je n’arrive vraiment pas à le prendre au sérieux. Plaçant mes bâtons devant moi et laissant une étincelle bleue grimper le long de chacun d’entre eux en crépitant, j’observe attentivement mon adversaire et surtout la panoplie d’armes qu’il a sur lui, même s’il pourrait en avoir plus. « Je ne sais franchement pas si tu es sérieux ou si tu te fous de ma gueule, mais une chose est sûre : je ne te laisserai pas faire sauter ce bâtiment tant que je n’aurai pas trouvé ce que je cherche. » Et je le pense vraiment.

code by sixty


_________________


You can't wake up this is not a dream
avatar

Secret
Secrets:
Avenger - Badass Admin Scénariste
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 21/06/2016
Messages : 517
Dollars : 1753
Localisation : Tour Stark majoritairement
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: I hate you, you know that? [Poopool ♥]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
I hate you, you know that? [Poopool ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Love me now or hate me forever!
» Sometimes I hate you so much [pv Lysandre]
» [Terminé] You hate me, I know ... [Nathan]
» i hate shonda rhimes, i hate everything. - sweva
» Love me, hate Me [PV Aarhyel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel War Heroes ::  :: Anciens RP's-
Sauter vers: