lienlien
↓ Scénarios libres ↓

Jin James Fujita/Barnes
clic


Fils de Miyuki Fujita et James Barnes.
L'avatar est négociable.
Il a 5 liens actifs dont 3 admins

Alexander Rabinovitch
clic


Un lycan alpha qui vient d'arriver.
L'avatar est négociable.
Il a 5 liens actifs dont 1 admins et 1 membre


Jaeden Piers
clic


Amant de chris et medecin.
L'avatar n'est pas négociable.
il a 5 liens, 1 admin et 1 membre

Skurge Hans Grubervelt.
clic


Allié et amour à sens unique pour amora Rivalité pour cesare
Avatar Négociable.
Il a 2 liens actifs.


Khaley Rhyddson
clic


Futur love de Aleksandrya
Avatar Négociable
1 lien actif avec une admins

NOM Prénom
clic


...




 
MWH te dit bonjour Invité , tu as 64 messages à ce jour, merci à toi d’être sur le forum ♥
Marvel War Heroes a 19 membres, merci à vous ♥
Bienvenue à Anthony E. Stark notre dernier membre inscrit
sur Marvel War Heroes. Bonne chance pour ta fiche :)
Vous trouverez les scenarios et PV's ici il vous donne 50$ cadeau.
MWH a rouvert le 26/06/2016 et 19 membres pour 3743 messages, merci à vous ♥

Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  :: Anciens RP's
MessageSujet: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Dim 3 Juil - 18:42



Bucky avait toujours représenté tellement dans la vie de Steve. Il avait toujours été de la famille. Un grand frère que le petit garçon chétif n'avait pas et dont il avait terriblement besoin. Bucky avait été celui qui défendait Steve, qui se battait contre les brutes de Brooklyn aux côtés de son ami. Sarah Rogers avait même fini par accepter James à la maison, comme s'il était son second fils. Et Steve avait grandi avec ce garçon comme modèle de ce qu'il voudrait devenir. Aussi, quand son ami se retrouva à son tour dans une merde noire, fut-il normal pour Rogers de lui venir en aide. Maintenant que Steve n'était plus le petit garçon chétif et malade, mais bel et bien Captain America le super-soldat, il s'était juré d'user de toute cette force qui était maintenant sienne pour mettre Bucky sain et sauf. Il avait tellement souffert pendant toutes ces années, sans que Steve ne fasse quoi que ce soit pour le sauver. Il l'avait cru mort. Et le soldat s'était laissé tomber dans la glace, geste suicidaire venant de quelqu'un qui pensait avoir perdu sa véritable âme sœur. Mais James n'était pas mort. Il avait été torturé, brisé pour faire de lui ce Winter Soldier, cet assassin recherché mondialement. Un jouet au service du KGB, puis de HYDRA. Et Steve avait laissé faire ça… Il ne se le pardonnerait jamais. Maintenant, il s'agissait pour la légende américaine de tuer le Winter Soldier, de l'éliminer pour de bon afin que James puisse renaître, revenir. Et Steve allait s'atteler avec ferveur à la tâche. Il donnerait tout ce qu'il avait pour que cela réussisse, de ça le monde pouvait être certain. De toute façon, il n'avait plus peur du regard des autres. A leurs yeux, il était déjà un rebelle, un hors-la-loi pour avoir refusé de signer le registre. Alors s'il fallait s'allier avec celui que tous pensaient coupable de l'attaque des Nations Unies… De toute façon, Steve choisirait toujours le parti de Bucky. Bucky et lui contre le reste du monde. Until the end of the line. Faisant entrer son ami dans son appartement, il referma la porte derrière lui après avoir vérifié qu'ils n'étaient pas suivis. Sam avait voulu les accompagner jusque là, mais le blond avait refusé. Falcon s'était déjà mis suffisamment en danger. Et même si le soldat savait que son ami ne les laisserait jamais tomber et allait continuer à faire tout ce qu'il pouvait pour que Steve réussisse dans sa tâche, il aurait préféré au fond de lui que ce ne soit pas le cas. Il était extrêmement reconnaissant envers Sam. Mais, il avait aussi peur pour lui, comme il avait peur pour chacun de ses amis venant rejoindre ses rangs. La guerre serait difficile, dangereuse. Et il ne voulait pas les perdre. Il ne pourrait pas les perdre. Se dirigeant vers le canapé, il aida Bucky à s'y installer avant de sourire tendrement, des larmes de joie perlant aux coins des yeux.

- Tu es de retour… Buck...tu es de retour…

S'asseyant au côté de son ami, Rogers hésita un instant, puis vint serrer fraternellement l'ancien assassin dans ses bras. Il pleurait de joie maintenant.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Mer 6 Juil - 2:02

Moi sans toi, je ne serais personne
Steven Rogers VS James Barnes



Tout était encore flou dans l'esprit de James. Ce qui l'épuisait plus que nécessaire. Tout se brouillait tellement dans son esprit... Ses souvenirs du passé, ce qu'on lui a fourré dans le crâne durant si longtemps, ses actions en temps que Winter Soldier. Malgré qu'il ait retrouvé son frère de sang, Steven et qu'il reprend progressivement le contrôle de lui-même, il lui était encore particulièrement difficile de baisser sa garde. Craignant pas seulement ce qui l'entoure, mais surtout ce qu'il est et restera à jamais. Un tueur, un assassin... Bien qu'il soit James Buchanan Barnes, il ne pouvait nier le fait d'avoir tuer. Se souvenant, de la moindre de ses victimes et de la manière dont il s'est emparé de leur vie de sang froid. Ses souvenirs, le hanteront à jamais. Il le savait. Plus rien ne sera plus jamais comme avant, ni normal. Même si ce qui le relie à Steven, lui a permis de se retrouver lui-même, cela n'allait pas tout guérir. Néanmoins, il n'allait pas baisser les bras et allait tout faire pour remonter la pente et apprendre de nouveau à savourer l'instant présent. Au moins ça.

Suivant Steven de près, Bucky resta pensif et silencieux tout du long. Ne pouvant s'empêcher de garder ses sens en éveil et de veiller à ce qu'ils ne soient pas suivi. Une méfiance et parano constante, mais qu'il s'efforça à rabaisser un peu, une fois à l'intérieur de l'appartement du super soldat. Toujours aussi silencieusement, Bucky observa attentivement les lieux. Il ne connaissait pas ce logement, mais tous possédaient à peu prêt a même architecture dans ce quartier. Brooklyn... Cela éveilla en lui d'autres tas de souvenirs. D'agréables souvenirs, pour une fois. Cela eut au moins l'effet de l'apaiser quelque peu. Il suivit donc Steve jusqu'au canapé, s'installant à côté de lui, le regard toujours un peu dans le vague et en train de balayer la pièce. Pouvait-il réellement s'autoriser à baisser un peu plus sa garde ? La voix de Steve le fit sortir de sa torpeur, le poussant à se concentrer sur lui. D'autant plus, quand il vit ce dernier avec les larmes aux yeux. Il était de retour... Oui. Il l'était. Enfin. Sa lèvre s'étira légèrement, d'un infime petit sourire. Juste avant que Steve le serre dans ses bras, se laissant complètement aller à ses émotions. James resta figé quelques secondes, avant de l'entourer également dans ses bras. Presque timidement, comme s'il craignait de lui faire du mal.

- « Je suis vraiment de retour... »

Il avait encore beaucoup de mal à y croire. Et pourtant, il était bien là. Avec son meilleur ami, à Brooklyn. Malgré lui, il avait perdu la saveur et les sensations de certaines émotions, mais son regard s'embua quelque peu. Serrant un peu plus son étreinte. Non, il ne rêvait pas et avait enfin droit à un petit moment de répit. Il ferma d'ailleurs les yeux quelques instants, avant de s'écarter légèrement et de regarder Steven.

- « T'en as jamais eu marre de Brooklyn... Tu n'as pas peur qu'ils viennent nous débusquer ici ? »


AVENGEDINCHAINS
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Mar 12 Juil - 14:24



Le petit garçon de Brooklyn se mit à respirer à nouveau dans les bras de son frère. Il se rendait compte à quel point son ami lui avait manqué. Plus encore qu'il ne le croyait jusque là. Steve n'avait jamais été le même avec et sans Bucky. Quand le brun était là, Steve se sentait plus fort, capable de tout faire pour le rendre fier. Car seule la fierté de James comptait. Ca avait toujours été ce qui avait motivé Steve à avancer. Ce n'était pas maintenant que ça allait changer. Les larmes continuèrent de couler silencieusement sur les joues du Captain. Des larmes de joie, toutefois. De ça, il ne fallait pas douter. Steve ne pourrait jamais être plus heureux qu'il l'était maintenant. Laissant James se reculer, le soldat essuya ses larmes rapidement. Il leur fallait une bière. Se levant alors que son ami lui posait une question, il se dirigea en direction du frigo, attrapa deux bières avant de retourner s'asseoir à ses côtés. Il lui tendit sa boisson, décapsula la sienne. Une gorgée de bière fut avalée avant que Steve ne réponde à son ami.

- J'en aurais jamais marre de Brooklyn. C'est chez moi.

La réponse tombait sous le sens pour Rogers. Brooklyn avait toujours été cet endroit que le soldat pouvait appeler « maison ». Ce quartier dans lequel il se sentait entier. Alors certes, Brooklyn avait changé. Mais Steve aussi. Il n'était plus totalement le même, surtout après les missions de ces dernières années, avec les Avengers. Tant de choses nouvelles étaient entrées dans son monde… Il but une autre gorgée de bière avant de continuer, plus grande cette fois.

- Et je sais qu'ils savent exactement où me trouver. Mais justement...j'ai au moins l'avantage du terrain, ici. Même si je sais qu'on ne va pas tarder à déménager. Il va falloir qu'on change d'endroit, qu'on rassemble les troupes dans un même lieu secret et sécurisé. Brooklyn va me manquer.

Il poussa un long soupir, baissa un instant les yeux sur sa bouteille avant de les lever sur lui, souriant tendrement.

- Mais tu seras avec moi. Ce sera presque comme à la maison.

Steve s'adossa un peu plus dans le canapé, regarda l'appartement autour de lui. Bucky et lui. Ici, à Brooklyn. Presque comme avant, leurs bagages personnels en moins. Le silence se fit quelques moments durant. Puis Steve le brisa dans un souffle.

- Je suis tellement désolé, Buck...pour tout ce que tu as vécu. J'aurais du te retrouver, te sauver..
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Lun 18 Juil - 18:38

Moi sans toi, je ne serais personne
Steven Rogers VS James Barnes



James observait attentivement Steve, comme s'il craignait encore que chaque seconde qu'il était en train de vivre, n'était qu'illusion. Il offrit ensuite un franc sourire à ce dernier, attrapant sa bière au passage, quand il lui confirma que Brooklyn était chez lui. Ce qui rassura James, qui remarqua à quel point ce gringalet n'avait pas changé d'un poil. Malgré tout ce qu'il a pu enduré et cet incroyable "voyage" dans le temps. C'est ce côté stable et loyal chez Steve, qui a toujours eu le don de rassurer James. A son tour, il descendit une bonne gorgée de bière. Lui étirant une petite grimace de satisfaction, tout en se positionnant un peu plus confortablement sur le canapé. Il écouta le militaire d'une oreille attentive. Comme toujours, il savait ce qu'il faisait et avait déjà un plan d'avance au cas où. Ce qui ne l'étonnait pas plus que ça.

Lui aussi, poussa un long soupire, avant d'entamer un autre bonne gorgée de sa bière. Lui aussi tenait beaucoup à ce quartier, mais du moment qu'il était avec Steve, il se sentait chez lui et en sécurité. Cependant, son regard restait tout de même attristé. Il s'en voulait et avait l'impression de ne plus être qu'un boulet, un poids, pour Steve. Il l'avait entraîné dans les ennuis et restait incontestablement instable. Il ne pouvait pas l'aider autant qu'il le voudrait. Et cela lui était insupportable. Sachant qu'en temps normal, c'est lui le grand frère. C'est lui, qui doit le protéger et prendre soin de lui et non l'inverse. Lentement, il redressa son regard azuré pour le planter dans celui de son ami.

- « Tu ne pouvais pas savoir... J'ai été déclaré mort. Et le reste du temps tu étais aussi coincé dans la glace. Je sais que tu aurais fait tout ton possible. C'est ce que tu fais toujours, Steve. »

Pas une seule seconde, il ne douterait de ce que Steve aurait capable de faire pour le secourir. Il l'avait même déjà fait une fois, quand il était entre les mains de Crane Rouge et qu'ils avaient déjà commencé à lui embrouillé le cerveau.

- « Le plus important, c'est qu'on se soit retrouvé. C'est quand même grâce à toi, si j'ai pu retrouvé la mémoire et un semblant de ma personnalité. Bien qu'après tout ce que j'ai vécu, je ne pourrai jamais redevenir celui que j'étais... »

Baissant légèrement la tête, il regarda pensivement sa bière et se but d'autres gorgées. Il est clair que le jeune homme heureux, épanouis et fanfaron qu'il était autrefois, était mort. Cependant, il espérait tout de même retrouver un beau jour, un certain équilibre mental et surtout une joie de vivre.

- « Où est passé le p'tit nabot que je devais constamment protéger et défendre ? Et qui arrivait tout juste à lasser ses chaussures... »

Un sourire amusé naquit aux coins de ses lèvres, alors qu'il reposait ses yeux azurés sur lui.


AVENGEDINCHAINS
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Mar 19 Juil - 17:30



Il le savait. Il savait que Bucky ne serait plus jamais le même, que s'il pouvait retrouver un frère semblable à celui avec lequel il avait grandi, certaines choses ne seraient plus jamais les mêmes. Bucky vivrait toujours avec le poids des souvenirs, avec les visages des personnes que le Winter Soldier avait tué. Steve baissa les yeux, pinça les lèvres. Ca lui faisait mal au fond, même s'il tentait de le cacher. Mais il n'était pas prêt à abandonner. Il aiderait James à revenir. Il lui raconterait tous ces moments passés avec lui, lui ferait revivre tous ces souvenirs enfouis au plus profond de lui. Il tuerait le Winter Soldier pour faire renaître James. Il le devait. C'était une question de survie pour le blond aussi. Il ne pourrait pas vivre sans son meilleur ami, sans son grand frère. Finissant sa boisson, il regarda à nouveau Bucky, se permettant un sourire suite à sa remarque. Le p'tit nabot...il était bien loin, maintenant. Tellement loin que Steve avait parfois l'impression de le trahir. Mais il lui suffisait de voir le monde autour de lui, autour de Captain pour être rassuré. Le gamin maladif de Brooklyn était devenu tout ce qu'il avait toujours voulu devenir.

- Il a bien grandi...il est devenu le héros qu'il voulait toujours être…

Steve posa la bouteille vide sur la table de salon, regarda autour de lui avant de s'adosser encore dans le canapé, souriant. Ce salon ressemblait un peu à celui dans lequel James et Steve avaient grandis. En tout cas, Steve avait voulu que ce soit le cas au maximum. Pour ce jour. Pour que Bucky ne se sente pas comme un étranger, pour qu'il ait l'impression d'être à la maison. Parce que c'était tout ce qui avait toujours compté : le bien-être de James. Sa joie de vivre. Quand il était heureux, le blond l'était aussi.

- J'ai toujours voulu te rendre fier. Être comme toi. T'as toujours été mon héros, Buck. Et je sais que t'es encore là. Entier et bel et bien vivant. On va tout faire pour que tu reviennes, pour que l'autre s'en aille définitivement. Je te le promets.

Et s'il fallait y passer sa vie, Steve le ferait. Il donnerait tout pour celui qui avait fait de lui Captain America, bien avant Erskine et le SSR.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Ven 22 Juil - 18:30

Moi sans toi, je ne serais personne
Steven Rogers VS James Barnes



L'ancien assassin professionnel fixa longuement Steve, un petit sourire plein de tendresse aux lèvres. Oui, il est bien devenu le héros qu'il a toujours voulu être. Voir son meilleur ami, son frère, avoir réussi à réaliser ses rêves était déjà comme un accomplissement pour James. S'il devait mourir à nouveau demain, il n'en serait pas malheureux. Il aura au moins eu la chance de le retrouver lui, ainsi qu'un semblant de ses bons vieux souvenirs. Même si tout ne reviendrait au grand complet. Face à l'incroyable et indestructible optimisme de Steve, James ne pouvait faire que bonne figure. Bien que lui, n'y croyait pas du tout. Mais il ne désirait pas gâcher sa joie, ni ses espoirs. Son désir de l'aider le touchait profondément. Seulement, son ami n'avait aucune idée d'à quel point, on avait réussi à le ravager intérieurement. Même le plus savant des médecins ou des chamans ne saurait réparer ça. Car derrière ce bordel mental, il y avait une profonde colère et culpabilité. Ce bras bionique, la moindre de ces cicatrices, étaient là pour lui rappeler chaque jour ce qu'il a fait et qui il est. A part retourner dans le passé et empêcher la destruction et la mort de tous ces gens, il ne voyait pas vraiment comment guérir. Quoi qu'il en soit, il continua de savourer sa bière et de rester le plus jovial possible devant Steve. Très touché par ses mots et sa détermination sans faille.

- « Maintenant, c'est toi le héros. Et... Tu sais que je serai fier de toi quand je te verrai enfin dans les bras d'une femme. »

Le mercenaire ricana doucement, lançant un regard taquin à son frère. Puis il termina, à son tour, sa bouteille de bière en une bonne descente avant de se pencher suffisamment pour la déposer à côté de celle de Steve.

- « Tu as toujours été ma seule famille, Steve. Encore aujourd'hui, tu es tout ce qu'il me reste. Tu as déjà... pris suffisamment de risque pour moi. Je ferai aussi, ce qui est en mon pouvoir, pour que tu récupères tes amis. »

Steve avait beau dire ou prétendre ce qu'il voulait, il se doutait bien que cette guerre et ces mésententes le rongeaient de l'intérieur. Les Avengers furent tout de même comme une seconde famille pour lui. Cela n'allait vraiment pas être simple ni sans séquelles, avant que cette fratrie puisse à nouveau bien s'entendre. Mais, c'était peut-être possible. Il l'espérait de tout cœur, pour lui. Pensivement, il balaya la pièce du regard. Il avait vraiment l'impression que le temps s'était arrêté ici. Tout était là, pour lui rappeler son ancien chez-lui, ses anciennes habitudes. Dans un monde pourtant si superficiel, aujourd'hui.

- « Te connaissant, tu as du sacrément galérer pour te faire à ce nouveau monde... »


AVENGEDINCHAINS
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Mar 26 Juil - 4:54



Steve déglutit légèrement alors que Bucky posait sa bière à son tour. Une femme à ses côtés...Steve en avait une, à vrai dire. Une merveilleuse jeune femme. Mais il cachait la relation aux yeux de tous depuis si longtemps, depuis un et demi pour être exact. Même Natasha n'était pas au courant. C'était pour dire. Non pas qu'il n'ait pas confiance en la russe, mais il savait que des gens risquaient de les écouter et il ne voulait pas que l'information tombe entre de mauvaises mains. Marian avait beau dire ce qu'elle voulait, elle ne serait pas en mesure de se défendre contre ceux qui lui voudraient du mal. Et le blond l'aimait tellement que s'il la perdait… Un sourire léger orna ses lèvres alors qu'il pensait à la belle brune. Un sourire teinté d'un peu de tristesse, mais aussi plein d'excitation. Non, il ne pourrait certainement pas cacher une telle chose à Bucky. Se tournant donc vers son ami alors qu'il lui parlait de l'adaptation au nouveau monde, Steve hocha simplement la tête.

- J'ai eu du monde pour m'aider. Ils ont été très patients, les pauvres.

Un petit sourire se dessina encore sur ses lèvres. Un sourire amusé alors qu'il repensait aux nombreuses explications, répétitions des autres membres de son ancienne équipe. Malgré tout, Tony avait été là pour l'aider à se faire aux machines, ordinateurs et autres. Le scientifique et le soldat avaient eu de bons moments ensemble, des moments d'amitié réelle. Cette guerre qui les séparait faisait encore plus de mal au blond alors qu'il se souvenait de tout cela. Mais bon...rien ne serait suffisamment douloureux pour gâcher le moment, les retrouvailles avec son frère. Il était temps de lui annoncer la bonne, l'excellente nouvelle.

- Et en parlant de jeunes femmes...il se pourrait que le héros soit en couple.

La lueur de bonheur dans ses yeux ne trompait pas. Il était heureux de sa relation avec Marian, de l'amour qu'ils avaient l'un pour l'autre. Mais il était aussi tellement heureux de pouvoir enfin dire ces mots à Bucky. Et même s'il avait parlé de ses sentiments pour Peggy au soldat lors de la guerre précédente, ce n'était pas la même chose. Là, Marian et lui étaient un vrai couple. Et intimement aussi, ce qui était une grande nouveauté pour le blond. Enfin, on pouvait pas vraiment dire qu'il avait eu le temps, ni la chance de partager un moment sensuel avec une femme avant Marian. Son physique, la Seconde Guerre Mondiale, la congélation et puis les Avengers, les missions… Trop de choses qui l'en avaient empêché.

- Elle s'appelle Marian. Ca fait un an et demi qu'on est ensemble. Il faudrait que tu la rencontres un jour. Je lui ai beaucoup parlé de toi.

En même temps, James représentait tellement pour Steve...il ne pouvait pas passer à côté. Si la brune avait une partie de son coeur, James en avait une autre.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Jeu 4 Aoû - 2:30

Moi sans toi, je ne serais personne
Steven Rogers VS James Barnes



Cela amusait réellement l'ancien militaire, d'imaginer l'entourage de Steven en train d'essayer de lui apprendre la modernité. D'autant plus, que le pauvre vieux a du apprendre à gérer tout ça, d'un seul coup, après de longues décennies d'hibernation. James sourit. Oui, ils ont avoir une sacrée patience et il les respectait au moins tous pour ça. D'autant plus que connaissant Steve, il était plus dans le faire que dans les longues réflexions. Ce qui ne voulait pas dire qu'il ne savait pas réfléchir, au contraire. Il n'en avait juste peut-être pas à la patience suffisante. Aimant agir et imposer un certain résultat. Malgré tout, quand il le regardait, il semblait s'être finalement bien épanouis. Et cela, malgré son absence. Ce qui le rassurait, en un sens. Très protecteur vis à vis de son "petit" frère, il était véritablement fier de ce qu'il est devenu et de ce qu'il a su accomplir pour lui-même, par lui-même. C'était donc un peu, comme une réussite aussi, pour James.

C'est alors que contre toute attente, Steve lui apprend qu'il est en couple. S'il avait été en train de boire, le tueur à gage aurait très certainement avalé de travers à s'en étouffer. Son regard s'écarquilla de façon très significative, pâlissant presque de surprise. Steve... En couple. Et... il vit de suite que ce n'était même pas une plaisanterie. James resta donc bouche bée, sans lâcher son frangin des yeux. Au moins, cela le força à l'écouter jusqu'au bout, sans le harceler de suite de questions. Car oui, il allait très certainement y passer. Sans aucun doute même. Ce fut d'ailleurs au tour de ses sourcils de se hausser d'autant plus haut, quand il lui expliqua la durée de son couple. Un vieux couple, déjà. Du sérieux, du vrai. Et peut-être même que... James se redressa et rejoignit ses mains devant sa bouche. Secouant doucement la tête, avant qu'un large sourire ne vienne à s'étirer jusqu'à ses oreilles.

- « Tu as... une copine. Toi... une copine. »

Pivotant à nouveau sa tête dans sa direction, il lui faudrait un petit temps pour réaliser que son frère, le plus grand célibataire de tous les temps, avait enfin sauté le pas et était devenu un adulte. Il posa ensuite une main chaleureuse sur son épaule, qu'il compressa légèrement entre ses doigts.

- « Alors ça y est... t'es enfin devenu un homme. Ça a du te faire tout drôle, après toutes ces années de rouille intensive... »

Il le regarda d'un œil taquin, avant de se faire un peu plus sérieux, mais toujours aussi enjoué.

- « Je suis content pour toi. Tu le mérites. Il était temps... »

James se doutait bien, que Steven avait dû gravement souffrir de l'histoire non concluante qu'il a vécu avec Peggy. Qu'il a d'autant plus perdu, récemment. Il était réellement heureux pour lui et avait tellement eu hâte de voir ce sourire amoureux et épanouis sur ses lèvres. C'était enfin le cas, malgré ces temps sombres.  

- « Elle a un très joli prénom. Je serai très enchanté de la rencontrer un jour... Rassures moi, tu ne lui as pas tout dit, j'espère ? Au risque d'être obligé de lui apprendre tout ce que toi tu ne veux pas qu'elle apprenne de toi. »

Une fois encore, l'ancien assassin ria doucement et de bon cœur, comme il ne lui était plus arrivé depuis longtemps. Ayant toujours, dans un coin de la tête, de nombreuses anecdotes, souvent peu flatteuses, sur le super soldat. Des souvenirs, qu'il était heureux d'avoir préservé.

- « Et... elle est courant, de tout ? Comment l'as-tu rencontré ? Et surtout... comment elle a fait pour tomber amoureuse de toi ? »


AVENGEDINCHAINS
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Mar 9 Aoû - 13:50



Le bonheur, la fierté dans le regard de Bucky emplit le soldat de joie. Ce regard, il avait toujours rêvé de le voir. Il aurait aimé pouvoir le voir aussi avant la guerre, avant Captain America. Quand il n'était que Steve Rogers, le petit gars de Brooklyn. Mais, à cette époque-là, les femmes ne voulaient pas de lui. C'était comme ça. Il s'était fait une raison malgré tout. Souriant un peu plus à son frère qui lui enserrait l'épaule, il se permit un petit rire nerveux. Nerveux, il l'était. Même s'il avait été impatient de pouvoir retrouver James pour lui dire tout cela, il n'empêchait pas moins que ça lui faisait bizarre. Steve plaçait tellement d'espoir dans cette relation qui lui faisait tant de bien, qui le rendait si heureux. Mais, il y avait Bucky. Et si Bucky n'aimait pas la demoiselle, s'il ne la sentait pas, Steve mettrait fin à son couple. Il avait une confiance aveugle en James. Ca avait toujours été ainsi et ça n'était pas prêt de changer. Enfin..en y réfléchissant bien, Steve ne voyait pas comment il pourrait ne pas l'aimer. Mais sait-on jamais. Se levant pour aller chercher une seconde bière – de toute façon, c'était le seul alcool qu'il avait chez lui, ne pouvant être soûl -, il en lança une au brun avant d'ouvrir la sienne et de retourner s'asseoir. Il leur faudrait à boire s'il racontait cette histoire. Enfin, surtout pour Steve. Parce que la rencontre avec Marian et les débuts de leur couple n'étaient pas vraiment pour renforcer l'aura du super-soldat. Comme Bucky pouvait s'en douter, Steve n'avait pas été le plus grand séducteur de tous les temps. Un boulet, plutôt même. Enfin, ça avait plu à la demoiselle. C'était le principal.

- Tu te moques pas de moi, hein ?

Il déglutit, sentit déjà que cette histoire allait le suivre pendant des décennies. Parce que bon, ils allaient pas mourir demain non plus. Enfin, à part si le gouvernement ou Stark lançaient une bombe sur l'appartement de Rogers. Mais ça semblait peu plausible. Attrapant sa veste qui traînait sur une chaise à côté, il en sortit son portefeuille, prit une photo à l'intérieur avant de la tendre à son frère. Une photo de Marian.

- Déjà...c'est elle. Ensuite...la rencontre…

Il se pinça les lèvres nerveusement, but une gorgée de bière.

- On s'est rencontré dans un bar, dans Manhattan. C'était peu après...Washington..quelques jours à peine après que je sois sorti de l'hôpital. J'avais passé la journée dans les papiers à ta recherche et j'avais besoin de sortir. T'aurais vu ma tête...je sais pas comment elle a fait pour pas fuir. Enfin...elle était assise au bar et je lui ai offert un bar avant de tenter le grand numéro façon Bucky Barnes. Un désastre. Mais elle a rit. Apparemment, j'ai du faire bonne impression. Même si j'étais aussi rouge que l'étoile à ton bras.

Il partit d'un rire franc, but encore avant de poser la bière sur la table, à côté de celle déjà vide. Se laissant aller dans le canapé, il poussa un soupir, sourit.

- Elle m'a dit après qu'elle avait même pas remarqué qui j'étais tellement j'étais pas sûr de moi. Apparemment, ça a du bon. Pour une fois que mes muscles aident pas auprès des filles.

Un faux sourire « à la Stark », comme ils disaient avec Sam, orna ses lèvres. Comme si ses muscles avaient jamais été une aide pour le soldat. S'ils attiraient les demoiselles, la timidité de Steve avait toujours été telle que les femmes partaient quand même.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Ven 26 Aoû - 2:38

Moi sans toi, je ne serais personne
Steven Rogers VS James Barnes



Une agréable vague de bonheur et de soulagement s'empara de James. Le genre d'émotions bienveillantes qu'il n'avait plus ressentit depuis très longtemps... Bien qu'il ne pouvait s'empêcher de taquiner le militaire, il était... tellement heureux pour lui. Il le voyait, à ses expressions, à son sourire, à son regard, qu'il était épanouis et heureux avec cette fille. Bien qu'il ne la connaisse pas encore, elle semblait procurer de bonnes choses à son frère. Ce qui est déjà, un bon début. Malgré tout, en bon protecteur qu'il est, James attendait de la voir et de l'examiner pour de vrai, avant de se faire une réelle opinion de cette dernière. L'ancien assassin du KGB attrapa sa seconde bière de justesse, puis se positionna également à son aise, avant d'écouter très attentivement l'histoire de Steve.

Alternant son regard entre la photographie de Marian et les yeux de son frangin, il ne put s'empêcher de faire de larges sourires à certains moments de son récit. Bon sang, il aurait payé cher pour voir cette scène de rencontre et surtout, Steve en train d'essayer de copier ses techniques de séduction massive. D'ailleurs, James ne se priva pas non plus de rire franchement en imaginant parfaitement la scène et surtout Steve plus rouge que l'étoile à son bras. Un vrai carnage, certainement... Mais faut croire qu'il était enfin tombé sur celle, qui aimait ce qui selon d'autres filles est un défaut. Pourtant, même lui, est toujours resté persuadé que le côté maladroit du militaire pouvait être un atout de charme. Il but une bonne gorgée de bière, rendant la photo de Marian à son ami.

- « Et pas ton sourire non plus, à mon avis... »

Bucky pouffa encore légèrement de rire quand il remarqua l'étrange sourire "à la Stark" de Steve. Qui ne lui allait... absolument pas. Allant même jusqu'à le rendre presque effrayant.

- « Je regrette vraiment de ne pas avoir assisté à ça. Quoi que... Même caché dans un coin, j'aurai sûrement encore réussi à te faire de l'ombre. »

Engloutissant à nouveau sa bière, il regarda malicieusement Steve, ne pouvant vraiment pas s'empêcher de lui lancer une boutade au visage. Bon enfant, évidemment.

- « Celle qui te méritera sera celle qui t'aimera pour ce que tu es vraiment. Et pas uniquement pour tes muscles, même si, ça peut compter aussi, avouons le. Surtout dans certains domaines... »

A son tour, il se pencha pour déposer son cadavre de bière à côté de la première. Dans un soupire, il se laissa retomber en arrière dans la canapé, tout en passant une main dans sa longue chevelure, afin de les replacer un peu mieux en arrière.

- « Elle est très mignonne, en tout cas. Et... Elle a l'air de te rendre heureux. C'est ce qui compte le plus. Je suis heureux d'être encore en vie pour le voir... »


AVENGEDINCHAINS
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Mar 6 Sep - 21:51



Se dépêchant de ranger la photo que son meilleur ami lui tendait dans son portefeuille, le blond déglutit quelque peu. Steve en était certain : James lui aurait fait de l'ombre s'il avait été là. Il lui en avait toujours fait. Enfin...sauf avec Peggy...Mais pour la Carter, c'était différent. Sa relation avec Captain n'avait été qu'une excuse – plus ou moins consciente – pour oublier Howard Stark. Même si Steve n'avait jamais été dupe et savait très bien que les deux finiraient ensemble, d'une manière ou d'une autre. Ava en était d'ailleurs la preuve vivante. Soupirant, il passa une main sur son visage, regarda un peu autour de lui, le temps de chercher ses mots. Le soldat se fit alors plus sérieux tandis qu'il se tournait vers son meilleur ami. Son frère. La personne en laquelle Steve plaçait toute sa confiance. Et surtout en ce qui concernait sa relation amoureuse. Même si c'était un domaine tout nouveau pour le blond.

- Buck…en parlant de ça...quand tu la rencontreras, tu me promettras que tu me donneras ton avis ? Tu sais bien que j'attends de voir ce que tu penses d'elle.

James le savait : s'il ne trouvait pas la brune à son goût, s'il avait le moindre doute quant à elle, il n'aurait qu'à en faire part à Steve pour que ce dernier rompe avec Marian. Certes, ce ne serait pas facile. Après tout, cela faisait un an et demi et le blond était réellement amoureux. Mais si ça devait se faire...Il était habitué à faire des sacrifices. Il savait que la vie était pleine d'entre eux. Posant une main sur l'épaule de Bucky, il lui sourit, ses yeux même brillants de bonheur. Il n'en revenait toujours pas. Bucky était là, prêt de lui. Pas le Winter Soldier qu'il avait affronté à Washington, mais bel et bien Bucky. Il le savait au fond de lui, malgré tout ce qu'on pourrait jamais lui dire. Même si James lui-même ne semblait pas si sur, il n'y avait, pour Steve, aucun doute possible. Il ne pourrait jamais avoir ce genre de discussion avec le soldat. Le Winter Soldier ne serait pas aussi heureux pour Captain que l'était Bucky en cet instant. Il lui serra l'épaule fraternellement.

- Ca fait tellement de bien de t'avoir à mes côtés, de pouvoir partager tout ça avec toi. Toutes ces années sans toi ont été tellement difficiles. Même si les autres ont été géniaux...même Stark, à vrai dire…

Il baissa à nouveau les yeux, soupira, se passant une main sur le visage avant de lever à nouveau le regard. Stark...Les Avengers...Sa famille...Dieu qu'il s'en voulait d'une telle guerre entre eux. Mais, y avait-il seulement une autre solution alors que les deux camps ne semblaient pas prêts du tout à trouver un accord ?
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Mer 14 Sep - 22:36

Moi sans toi, je ne serais personne
Steven Rogers VS James Barnes



Son esprit était encore un peu dans le vague, mais la présence, l'aura et les réactions de Steve lui permettait de garder pied avec la réalité et surtout de rester un minimum concentré. Ce qui était... bien plus difficile qu'il ne voulait bien le montrer. Il ne se rappelait pas encore de tout, même s'il essayait de lui répondre ou de se comporter comme le ferait Bucky. Il se servait des quelques bribes de souvenirs flottant dans son subconscient. Et cela arrivait tout de même à rendre heureux Steve, c'était le plus important. Mais James, quand à lui, souffrait intérieurement, de ne plus ressentir autant de choses qu'avant. D'être... aussi peu émotif et froid. Lui, pourtant si expressif et sensible de nature. Son frère, lui fit donc clairement comprendre qu'il comptait sérieusement sur son opinion concernant Marian. Une sacré responsabilité, qu'il lui mettait en quelque sorte sur les épaules. Il était si important à ses yeux, que Bucky avait le droit de rupture sur Steve et sa copine. Une opportunité, à laquelle James ne profitera jamais. Même s'il venait à ne pas apprécier Marian, s'il sait son ami heureux avec elle, il serait capable de mentir pour le préserver. Pour une fois, qu'il avait droit à l'amour et au bonheur, malgré sa vie assez... instable et mouvementé. Du moment que cette Marian est sincère avec Steve, tout ira bien. S'il advenait que non, dans ce cas...

- « Oui... Tu peux compter sur moi. »

Bucky lui sourit et fit mine d'acquiescer pour le rassurer, puis regarda à nouveau droit devant lui, pensivement. C'était étrange que les rôles soient tout de même inversés... Lui, devait se faire à l'idée de ne peut-être plus jamais avoir droit à la moindre relation avec une femme. Une chose, très difficile à accepter. Surtout en sachant que sa vie risque d'être bien longue... Tout du moins, s'il ne se fait pas attraper et exécuter. La pression de Steve sur ses épaules le fit rapidement sortir de ses songes. Il redressa un peu le menton et planta son regard azuré dans celui du super soldat. Il pouvait ressentir toute la souffrance et le manque que Steve a bien pu ressentir. Ce qui, ne fut pas vraiment le cas de Bucky, qui fut bien trop souvent dans la peau du Winter Soldier pour avoir le temps de penser à son meilleur ami. Ce qui fut peut-être finalement, une bonne chose. Pas sûr que James l'aurait supporté aussi bien que Steve. Même s'il est plus robuste que celui-ci, de base. Steve avait tout de même eu la chance d'être bien entouré et soutenu, par cette seconde famille qu'ont été pour lui les Avengers. C'est pour cela d'ailleurs, que James n'hésitera pas à saisir la moindre occasion pour le faire renouer avec cette famille. Même si pour cela, il doit retourner au pays des glaçons.

- « Tu te rappelles... Quand tu m'as vidé en une soirée, tout ce flacon de parfum hyper cher qui m'avait coûté plusieurs mois de travail dans cette usine dégueulasse ? Je t'en ai voulu tellement longtemps... C'était peut-être même une de nos plus grande dispute. Tout ça pour une fille qui t'a en plus foutu le lapin du siècle... Tu croyais qu'on ne se reparlerait plus jamais. Et finalement... Regardes où on en est. Avec du temps et un peu jugeote, tout fini toujours par se résoudre. Du moins, quand on tient vraiment à la personne... »

Volontairement, Bucky lança un regard assez insistant sur son frère, un léger sourire en coin. Une vraie famille comme une vraie amitié, arrive toujours par surmonter n'importe quelle épreuve. Qu'elle soit futile, ou insurmontable. Leur relation à tous les deux, en est d'ailleurs une preuve irréfutable.

AVENGEDINCHAINS
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Dim 25 Sep - 17:37



Il avait passé tellement de temps à se ressasser les moments avec Bucky que oui, il se souvenait parfaitement de ce moment. En même temps, comment aurait-il pu oublier la plus grosse dispute qu'il ait jamais eu avec son frère ? Ce moment de sa vie avait été tellement douloureux, mais le blond avait vite compris que c'était de sa faute, qu'il était le seul responsable. Et Dieu qu'il en avait passé des jours à essayer de se faire pardonner, à faire tout le travail de Bucky à l'appartement pour que ce dernier puisse se reposer après ses journées de travail, là où Steve dessinait pour gagner de l'argent. Il n'avait jamais été dans une usine. On ne voulait pas de quelqu'un qui toussait tout le temps en restant dans la poussière. Ni de quelqu'un qui ne pouvait rien porter de trop lourd sans se casser quelque chose. On ne voulait pas de quelqu'un comme lui. Mais heureusement, Steve était doué dans ce qu'il aimait : le dessin. Et le garçon avait travaillé durant un long moment chez un éditeur de comics. Il recopiait, faisait l'intermédiaire comme beaucoup d'autres. Mais il était heureux. Ca lui plaisait. Et il avait toujours eu de bons échos de son travail. Un sourire se dessina sur les lèvres de Captain alors qu'il posait les yeux sur son frère. James avait raison : tout finissait toujours par se résoudre. Steve et Bucky étaient bien placés pour le savoir. Les Avengers étaient sa famille et on ne restait jamais bien longtemps fâché avec sa famille. Aussi violent soit ce qui opposait ses membres.

- T'es toujours d'aussi bon conseil, Buck.

Reprenant sa bière entamée, il but une longue gorgée avant de reposer encore une fois la bouteille. Sa main vint alors se poser sur l'épaule du brun qu'il serra entre ses doigts. Le sourire du soldat s'agrandit tandis qu'il reprenait espoir. James avait toujours eu un tel pouvoir sur le bonheur du petit gars de Brooklyn, c'était hallucinant ! Steve tourna le regard vers la cuisine, sans lâcher toutefois l'épaule de son ami. L'horloge accrochée au mur affichait l'heure et il commençait à se faire tard. D'ailleurs, l'estomac de Rogers commençait à se faire entendre et il grimaça avant de partir d'un rire nerveux.

- Tu dois avoir faim. Tu veux manger quoi ? J'ai pas grand-chose, mais on peut commander.

Si Steve avait toujours aimé faire à manger pour les autres, il n'avait pas grand-chose dans sa cuisine quand il ne recevait pas. Il était devenu adepte des pizzas et des commandes chez le chinois du coin. Le salaire que lui donnaient Tony et le SHIELD suffisait largement à lui permettre de payer un loyer sur Brooklyn et de la nourriture à emporter. Et Steve avait réussi à placer pas mal d'argent durant ces dernières années. Tant et si bien qu'il pourrait continuer à vivre plutôt tranquillement sans même toucher le moindre salaire, maintenant qu'il était devenu un ennemi public. Se levant, il se dirigea vers le téléphone, cherchant les menus dans la boîte vide-poches à côté de ce dernier.

- Désolé, je connais pas encore de restaurant qui vende des prunes.

Un sourire malicieux éclaira son visage. Steve connaissait les goûts de son frère par coeur et savait que le brun adorait les prunes.
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes Mar 4 Oct - 4:08

Moi sans toi, je ne serais personne
Steven Rogers VS James Barnes



Ne relâchant pas un seul instant l'emprise de son regard transperçant dans celui de son frangin, il vit avec soulagement, que ce dernier avait bien capté le conseil qu'il sous entendait au travers de ce souvenir. Bien qu'il ne connaisse encore rien de ce Tony Stark, il en savait suffisamment pour deviner qu'ils s'étaient beaucoup côtoyés Steve et lui. Suffisamment, pour ne pas être de simples collègues, mais de véritables amis. Qui ont surmonté bien des épreuves ensemble. Aussi différents sont-ils tous les deux, James mettrait sa main à couper, que ces deux-là étaient bien partis aussi pour devenir "frère" ou "meilleur ami". Il avait donc confiance en leur amitié et en cette famille que sont les Avengers, bien que pour l'heure, son existence et sa présence aux côtés du soldat n'allait pas arranger les choses. Le regard un peu perdu, il sourit à Steve, quand il posa une main chaleureuse sur son épaule et lui confirma qu'il était toujours d'aussi bon conseil. Ce qui, l'étonna lui-même. Comme quoi, on a beau tout faire pour essayer de changer un homme, même au travers de n'importe quelle torture ou expérience barbare, sa vraie nature reste toujours profondément la même.

Il regarda ensuite son ami se lever du canapé pour aller prendre des nouvelles du contenu de son frigo, visiblement, pas très rempli, à la tête qu'il tira. Pour James, la gourmandise et le plaisir de manger était presque devenu inexistant, suite à tout ce qu'il a pu endurer. Le moindre désir et plaisir, était vraiment passé sous anesthésie... Néanmoins, il joua le jeu et tenta une nouvelle fois de sourire à son frangin. Cherchant un met qu'il pourrait bien avoir envie de se glisser sous la dent, en dehors des prunes.

- « On finira bien par en trouver un dans le coin, un de ces quatres... »

S'extirpant à son tour du canapé pour prendre position à côté de la fenêtre, il y jeta un bref coup d’œil, par réflexe. Se triturant nerveusement la lèvre au passage.

- « Pourquoi pas une bonne pizza. Je me souviens même plus du goût que ça peut avoir... »

D'ailleurs, si ses souvenirs étaient encore à peu prêt bons, il y avait autrefois un excellent pizzaïolo qui tenait la rue voisine. Vu le temps, il devait avoir mis les clés sous la porte... A moins que sa descendance ait pris le relais. Il se doutait bien aussi que Steve devait éviter de trop se montrer dans le coin, déjà que sa présence à Brooklyn ne doit pas être ignoré. Il s'inquiétait vraiment pour son ami, mais n'allait pas gâcher l'instant tout de suite ni prendre le risque de mettre ses nerfs à vif sous le coup de la parano. D'ailleurs, il s'éloigna de la fenêtre et déambula un peu dans l'appartement de son frère. Un petit sourire amusé étirant la bordure de ses lèvres.

- « T'as toujours eu des goûts vieillots, c'est dingue... Devenir Captain America n'as pas suffit à arranger ça, peut-être que l'effet Marian sera plus efficace. »


AVENGEDINCHAINS
Invité
avatar
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Moi sans toi, je ne serais personne ft. James B. Barnes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» CASTIEL JUSTIN WEAVER ► Oliver Sykes
» Que serais-je sans toi ? [Pv Lew]
» (M) Libre ▼ - La vérité, c’est que sans toi, c’est moi qui serais perdu
» COMMISSIONS PAR CHARGE !DE SANS MALICE A KAKAKOK !A CONDITION OU REMET MWEN ANA
» rp - formulaire de régularisation d'un sans papier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel War Heroes ::  :: Anciens RP's-
Sauter vers: